Toyota C-HR 2020 : quelques changements pour l’année qui vient

2020 Toyota C-HR | Photo: Toyota

La marque Toyota vend assurément plus de RAV4 et de Highlander ces jours-ci, mais il ne faut pas oublier le plus petit des trois, le C-HR, un multisegment qui n’obtient pas le succès escompté depuis son arrivée sur le marché pour l’année-modèle 2018. C’est peut-être aussi pour cette raison que le constructeur apporte déjà des changements à son utilitaire au look éclaté.

On note au passage un léger changement au niveau des livrées disponibles, le C-HR qui débute désormais avec un écusson LE au lieu du XLE de l’an dernier. En milieu de gamme, on retrouve le modèle XLE Premium, tandis qu’au haut du pavé, le C-HR Limited ferme la marche.

D’un point de vue du design, c’est à l’avant que l’année-modèle 2020 se distingue du précédent modèle, la calandre, la portion inférieure ainsi que les blocs optiques qui sont tous de nouvelle facture. Notez que même le modèle d’entrée de gamme hérite des phares aux DEL pour l’occasion. Le bouclier est un brin plus agressif avec ces nouvelles ouvertures pratiquées de part et d’autre. Refonte de mi-parcours oblige, le design des jantes de 18 pouces est également renouvelé… sur la version Limited toutefois!

Toyota ajoute également le système Android Auto qui se joint enfin à Apple CarPlay pour 2020. Sur la livrée Limited, un abonnement de trois mois à la radio satellite Sirius XM fait aussi partie de la liste des commodités.

Livré d’office avec le système TSS-P (pour Toyota Safety Sense P), le C-HR est donc bien nanti avec notamment le système précollision avec fonction de détection des piétons, le système d’alerte de sortie de voie avec assistance à la direction et les phares de route automatiques. De plus, le système Star ajoute quant à lui le dispositif de contrôle de la stabilité du véhicule, le régulateur de traction, le système de freins antiblocage, le répartiteur électronique de force de freinage, le système d’assistance au freinage et la technologie d’arrêt intelligent.

Malheureusement pour les amateurs d’électrification, le C-HR conserve sa seule motorisation disponible sur le marché nord-américain, soit un 4-cylindres atmosphérique de 2,0-litres livrant 144 chevaux et 139 lb-pi, ce moulin qui fait équipe avec une boîte de vitesses à variation continue qui offre également la possibilité de changer manuellement les « rapports programmés » à l’aide du levier de vitesses. Toyota refuse encore d’arrimer un rouage intégral à son petit multisegment, idem pour une motorisation hybride comme c’est le cas en Europe.

Ce sera pour la prochaine génération, peut-être?

2020 Toyota C-HR | Photo: Toyota
2020 Toyota C-HR | Photo: Toyota
2020 Toyota C-HR | Photo: Toyota

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here