Accueil / Essais Routiers / Essai routier Cadillac XT5 2017, nouveau et sécuritaire

Essai routier Cadillac XT5 2017, nouveau et sécuritaire

Quand Cadillac revoit ses voitures, il le fait avec sérieux. On l’a vu avec les autres modèles, la CT6 notamment, mais on le voit encore mieux avec le nouveau Cadillac XT5, un véhicule multisegment destiné à remplacer le SRX et qui, sans aucun doute, y parvient avec brio.

Cadillac XT5 18

Quand Cadillac revoit ses voitures, il le fait avec sérieux. On l’a vu avec les autres modèles, la CT6 notamment, mais on le voit encore mieux avec le nouveau Cadillac XT5, un véhicule multisegment destiné à remplacer le SRX et qui, sans aucun doute, y parvient avec brio. Mieux encore, non seulement a-t-on réussi un …

Evaluation Sommaire

Style extérieur
Habitacle
Habitabilité
Espace intérieur
Agrément de conduite
Sécurité
Hiver

Votre évaluation: 4.58 ( 2 votes)

Mieux encore, non seulement a-t-on réussi un changement radical de style et de design, mais on a surtout réussi à améliorer le plaisir de conduite, et les qualités dynamiques du véhicule. Sans oublier une particularité de plus en plus importante, celle de la sécurité. Le nouveau XT5 affiche avec insistance un ensemble de systèmes électroniques embarqués, incluant un régulateur de vitesse intelligent et des détecteurs de changements de voie et d’angles morts, qui facilitent la conduite sécuritaire.

Mieux encore, en remodelant totalement la plateforme (précisons ici en effet que la plateforme de la XT5 est entièrement nouvelle, et servira de base à d’autres modèles Cadillac au cours des prochaines années) on a joué sur le design et la solidité des matériaux pour le rendre plus sécuritaire que jamais.

Concrètement, on a par exemple marié différents types d’acier aux caractéristiques diverses. Doublée d’un design unique, cette nouvelle structure permet de diriger l’énergie absorbée par la voiture en cas de collision et de la diriger à l’extérieur de l’habitacle, et loin des occupants. Même une collision partielle devient plus sécuritaire en raison de cette nouvelle technologie moderne.

Physiquement aussi, il sensiblement les mêmes dimensions que son prédécesseur, mais peut compter sur un empattement allongé de 5 centimètres plus long que le SRX, un espace que l’on apprécie une fois dans le cockpit. Malgré cet ajout, précisons que le véhicule est de beaucoup plus léger (quelque 132 kilos) que son prédécesseur. Une légèreté qui se ressent en conduite, bien sûr, mais surtout en économie de carburant.

Les arêtes prononcées, les phares DEL intégrés dans le parechoc et la silhouette plus imposante bien que plus athlétique du véhicule le rendent plus intéressant au premier regard.

Habitacle repensé

Assis au volant, le nouveau XT5 fait immédiatement valoir ses qualités. Il est doté d’une visibilité améliorée en raison d’un pare-brise redessiné, et met même à profit une caméra HD au lieu d’un rétroviseur arrière dans les versions les plus haut de gamme. Petit bémol pour cette trouvaille cependant qui permet de voir vers l’arrière sans avoir de passagers ou de sièges devant les yeux, mais qui fausse un peu la perspective et la distance.

Ceci étant dit, l’habitacle dans son ensemble subit une joyeuse transformation. Les matériaux sont de meilleure qualité, l’ergonomie plus recherchée, et le système Cue tant décrié devient tout à coup presque convivial. Presque, puisque certaines commandes exigent encore beaucoup d’attention, mais en général, on le manipule aisément.

Petit détail, mais j’étais heureux d’avoir fait le saut chez un téléphone intelligent Androïd, ce qui m’a permis sans complication de profiter de la recharge sans fil disponible sur le nouveau XT5.

Sous le capot

Le nouveau XT5 met à profit une motorisation repensée, mais largement inspirée de celle du SRX. Concrètement, ce que l’on retrouve sous le capot est un moteur V6 de 3,6 litres de 310 chevaux, marié à une boite de vitesse automatique 8 rapports. Sincèrement, sur les routes californiennes où se déroulait l’essai, on aurait apprécié un tantinet plus de couple et de puissance, le moteur semblant éprouver quelques difficultés en montées.

En revanche, en zone urbaine, le XT5 se faufile sans problème, offrant suffisamment de reprise pour se glisser dans le trafic de la région de Orange County. Un bon mot aussi pour une direction qui n’a plus rien de commun avec celle de la SRX. Ici, on sent le véhicule docile, plus facile à manier et fournissant quelques sensations de conduite, malgré la présence d’une servodirection électrique.

Un bon mot aussi pour les systèmes de sécurité embarqués, sur les versions haut de gamme, pour le rouage intégral que le conducteur peut à volonté désactiver, et pour les suspensions allégées qui maintiennent en place le véhicule sans jamais le faire valser.

Concrètement, le XT5 n’est tout simplement pas de la même catégorie que son prédécesseur. Il est vrai que le SRX avait quelques qualités, mais fournissait surtout une randonnée sans enthousiasme.

Le nouveau Cadillac XT5 est plutôt jeune, plus fringant, plus spacieux et plus économique. Avec un prix de base de 45 100$ (52 1000$ en version intégrale), il devrait faire sa marque chez les petits véhicules de luxe.

À Propos Marc Bouchard

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*