Revue de la Genesis G90 2020 : la première classe coréenne

2020 Genesis G90 | Photo: Louis-Philippe Dube

Genesis a choisi la région du Niagara pour le lancement de la Genesis G90 2020 cette grande berline de luxe qui tente de rivaliser aux côtés des grandes Européennes. Nous avons eu le privilège d’être parmi les premiers à l’essayer.

Conduire une grande berline de luxe constitue une expérience à part entière, non seulement pour le conducteur, mais également pour les passants qui contemplent ce long véhicule de style limousine qui transporte probablement un ou des passagers importants. Iva sans dire qu’être installé confortablement dans les sièges arrière fait également partie du mode de vie qui vient avec ce type de véhicule.

En bref, la Genesis G90 2020 entend fournir une expérience de ce genre, mais avec une touche coréenne.

Un petit aperçu de la Genesis

2020 Genesis G90 | Photo: Louis-Philippe Dube

Avant de décortiquer ce palais sur roues, soulignons quelques éléments clés du constructeur Genesis. Si vous connaissez ce nom, vous savez qu’il se décline du géant Hyundai. Il présente certaines particularités qu’aucun autre fabricant ne propose, comme Genesis At Home, où vous pouvez personnaliser une Genesis de A à Z depuis votre téléphone ou ordinateur et en faire l’achat dans le confort de votre foyer.

Oui, Genesis dispose d’un réseau de « boutiques » installées dans les centres commerciaux et les aéroports qui visent à inciter le client à se familiariser avec ces modèles en temps réel. Mais l’expérience ne ressemble en rien à celle qu’offre un concessionnaire typique situé au milieu de nulle part avec ses fanions, ses vendeurs louches et sa machine à café payante.

Aussi, un service d’entretien gratuit pendant cinq ans ou 100 000 km est offert. Grâce au Genesis Concierge, le fabricant récupérera votre voiture à votre domicile ou à votre lieu de travail, vous laissera un véhicule de courtoisie, puis vous la rendra votre protégée toute propre avec son changement d’huile effectué.

Avec la nouvelle G90, Genesis souhaite se tailler une place au sein du segment des voitures européennes prédominantes, de type Mercedes-Benz Classe S, BMW Série 7 et Audi A8.

En effet, ce sont de grandes rivales.

La Genesis G90 2020, mécaniquement parlant

2020 Genesis G90 | Photo: Louis-Philippe Dube

La G90 se décline en un seul modèle entièrement équipé. Le modèle 2020 est basé sur la même plateforme que le modèle sortant, mais a subi des modifications substantielles. À l’intérieur, la console centrale a reçu l’essentiel des changements, avec de nouvelles surfaces et des commandes relocalisées. À l’extérieur, tout a été redessiné, à l’exception des portes et du toit. Et il faut ajouter à cela les roues incontestablement uniques!

Au cœur de la G90 réside un moteur V8 de 5,0 litres qui développe 420 chevaux et 383 lb-pi de couple. Le V6 biturbo de 3,3 litres est encore disponible sur commande spéciale. Celui-ci développe 365 chevaux et 376 lb-pi de couple.

Une boîte automatique à 8 rapports mutée à la traction intégrale est chargée d’envoyer ces spécifications au bitume. La particularité de ce système de traction intégrale est qu’en conduite normale, 60 % du couple est transmis à l’arrière et 40 % à l’avant. Dans les virages à haute vitesse en mode Sport, 90 % des livres-pieds peuvent être envoyées vers l’arrière, laissant les 10 % qui restent aux roues avant. C’est un exploit impressionnant pour une grande berline de luxe.

Plusieurs modes, comme Eco et Sport, peuvent être sélectionnés. Mais le mode Custom relève la barre d’un cran par ses paramètres qui peuvent être réglés individuellement.

Étonnamment, Genesis a opté pour une suspension de type multibras avec ressorts et amortisseurs munis d’un système de soupape interne, un choix inhabituel pour une berline de luxe de ce format, mais nous y reviendrons.

Sur la route

2020 Genesis G90 | Photo: Louis-Philippe Dube

Pour monter à bord de la Genesis G90 2020, nul besoin de se contorsionner. Les sièges comptent parmi les plus confortables que mon postérieur n’ait rencontrés. De plus, ils proposent les réglages optimaux de position grâce à la fonction Smart Posture Care. Entrez le poids, la taille et d’autres dimensions personnelles et laissez-les faire leur travail.

Dans l’habitacle, quelques textures et commandes se sont révélées similaires à celles que l’on retrouve dans certains véhicules Kia et Hyundai. En revanche, les boiseries véritables offrent une texture unique, sans être enduites d’une épaisse couche de vernis. Contrôlez le système d’infodivertissement à l’aide du sélecteur dans la console centrale, des commandes au volant ou de l’écran inutilement tactile (il faudrait un bras anormalement long pour s’y rendre).

Un levier placé au bon angle régule la transmission. Il s’agit d’un détail que j’apprécie particulièrement parce que les sélecteurs rotatifs sont ennuyeux et parfois même gênants.

Enclenchez-le en « D », enfoncez la pédale d’accélérateur et le ronronnement du V8 de 5,0 litres grimpera tel un concert de musique classique. La boîte automatique aide à propulser cette cabine de première classe de 4960 livres avec aisance. Puissance et fluidité prédominent sur le plan motopropulseur dans la G90, tout se fait rapidement sans anicroches.

Avec une quantité suffisante de chevaux sous la pédale, la G90 file sur l’autoroute telle une flèche. Toutefois, lancez-la dans une courbe et la suspension non pneumatique dotée d’un système de valve interne entre en action. À ma grande surprise, la G90 semble beaucoup plus petite qu’elle ne l’est ; elle est agile et maniable. Conjuguée à une direction précise et à une excellente réactivité, cette grande berline de luxe nous a – étonnement – procuré un véritable plaisir à la conduire.

Du siège arrière, qui peut servir aisément d’espace de travail, le confort variait selon les conditions routières. À certains moments, c’était cahoteux alors qu’à d’autres moments, c’était paisible. La modularité des sièges inclinables et la diversité des commandes ont aussi contribué au à l’expérience haut de gamme.

Conclusion

2020 Genesis G90 | Photo: Louis-Philippe Dube

La grande berline de luxe siège dans une classe à part, elle s’adresse à une catégorie particulière de personnes exponentiellement exigeantes. La taille ne change rien, car les soucis de stationnement sont inexistants (la voiture sera très probablement laissée au voiturier, ou entre les mains du chauffeur). La consommation de carburant n’est généralement pas un problème non plus.

La G90 a tout ce qu’il faut pour charmer cette catégorie particulière d’individus. Certes, elle n’a pas « l’âme » européenne à laquelle ils sont habitués. Mais à 89,750$, vous bénéficiez d’un ensemble des plus complets, incluant de nombreuses technologies d’assistance à la conduite que nous n’avons pas mentionnées ici. De plus, l’entretien est pris en charge pendant 5 ans ou 100 000 kilomètres.

D’un autre côté, cette G90 ne parvient pas à convaincre les acheteurs de la Mercedes-Benz Classe S et de la BMW Série 7, elle pourrait facilement se lancer dans le secteur des limousines, car elle offre les équipements de luxe appropriés et un plan d’entretien qui est tout à fait logique sur le plan commercial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here