Accueil / Essais Routiers / PREMIER ESSAI: Volkswagen Tiguan 2018

PREMIER ESSAI: Volkswagen Tiguan 2018

Le Volkswagen Tiguan était vieillissant. Neuf ans, en langage automobile, c’est une éternité mais c’est pourtant la durée de vie de l’actuelle génération du petit utilitaire sport de la marque allemande. L’année modèle 2018 marque donc le moment du renouveau pour le petit véhicule dont la popularité commence sérieusement à décroître.

VW Tiguan 2018

Le nouveau Volkswagen Tiguan, dont l’arrivée sur nos routes est prévue pour la fin du mois d’août, n’a plus rien de commun, «même pas une vis» ont affirmé les responsables, avec le Tiguan d’ancienne génération. Totalement redessiné, il partage désormais sa silhouette davantage avec le grand VW Atlas qu’avec son prédécesseur.

À l’image du Atlas, il propose de la place pour 7 passagers, bien que les deux dernières soient un peu exiguës, mais s’affiche clairement comme un VUS compact en rivalité dans un marché en pleine explosion.

Modèles concurrents

Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Honda CR-V, Toyota RAV-4, Kia Sportage Hyundai Tucson, Ford Escape

Volkswagen Tiguan 2018: ses moteurs et ses versions

VW Tiguan 2018

Si vous ne connaissez que peu de choses au moteur, le VW Tiguan vous rassurera puisqu’il en propose qu’une seule motorisation, un tout nouveau moteur 4 cylindres 2,0 litres turbo de 184 chevaux et de 221 livres-pied de couple.

Il est, sur toutes les versions, jumelée à une boîte automatique 8 rapports et transmet sa puissance aux roues avant dans les versions d’entrée de gamme. Un rouage intégral est toutefois optionnel sur la version Comfortline et Trendline, mais de série sur la version Highline. La même division se produit aussi pour les sièges de 3e rangée.

Aucun prix n’a encore été révélé. En revanche, on sait que la version Trendline est offerte avec des roues en alliage de 17 pouces, un système audio avec écran de 6,5 pouces, toute la connectivité Apple Car Play et Android Auto, une sellerie en tissu, et des phares avant et arrière au DEL. Les sièges chauffants et un plus grand écran d’affichage sont offerts en option.

La version de milieu de gamme, appelé Comfortline, propose aussi des roues de 17 pouces en alliage mais avec un design modifié, et ajoute aussi des phares antibrouillards, un écran tactile de 8 pouces dans l’habitacle, un contrôle de climatisation bizone, des sièges de similicuir chauffants à l’avant, un accès sans clé et un siège du conducteur à réglage électrique. Le système de navigation est optionnel.

Enfin, la version la mieux outillée, la Highline, offre des roues de 18 pouces, des phares à DEL adaptatifs, des sièges de cuir chauffants ainsi qu’un volant chauffant, un système audio Fender avec écran Discover média de 8 pouces incluant la navigation, un hayon motorisé et ajoute en option des systèmes de sécurité comme l’assistance au maintien en voie, une caméra 360 degrés et un régulateur de vitesse adaptatif.

Premières impressions sur la route

Assis au volant du nouveau VW Tiguan 2018, on ne se sent pas dépaysé. Le décor de l’habitacle, bien que modernisé, est similaire à tout ce que la marque nous offre depuis longtemps: une allure moderne, épuré et parfois un peu trop, notamment sur la version d’entrée de gamme où le volant semble trop gros pour la planche de bord.

VW Tiguan 2018

Sur la route cependant, le Tiguan aborde les courbes et les virages avec l’assurance toute germanique de son héritage. Il contrôle bien le roulis, même en mode un peu plus dynamique, et permet d’offrir une conduite plus inspirée que ses rivaux. On ressent bien les 145 kilos supplémentaires face à l’ancienne génération, mais personne n’achète de VUS compact pour des performances de voiture de course.

Il faut tout de même avouer que les réglages Sport, Normal et Eco ont une énorme influence sur la réponse de l’accélérateur, ce qui permettra de satisfaire celui ou celle qui souhaite un peu plus de sensations.

Le choix de la version la plus relevée s’avère aussi judicieux en tenant compte du confort des sièges, nettement moins enveloppant en version milieu de gamme.

Conclusion

Le Volkswagen Tiguan ne révolutionne pas le genre. Pas plus qu’il ne réinvente la personnalité VW qui l’habite. Les amateurs de conduite allemande s’y retrouveront sans peine, et la nouvelle polyvalence du véhicule devrait lui valoir de nouveaux adeptes. Reste à voir à quel niveau la facture grimpera avant de lui prédire un bel avenir.

Les points positif

  • Direction précise
  • Suspensions bien adaptées
  • Moteur économique

Les points négatifs

  • Sièges inconfortables
  • Espace arrière symbolique
  • Délai de réponse de l’accélérateur

Face à la concurrence

Le Volkswagen Tiguan était vieillissant. Neuf ans, en langage automobile, c’est une éternité mais c’est pourtant la durée de vie de l’actuelle génération du petit utilitaire sport de la marque allemande. L’année modèle 2018 marque donc le moment du renouveau pour le petit véhicule dont la popularité commence sérieusement à décroître. Le nouveau Volkswagen Tiguan, …

Evaluation Sommaire

Sur la route - Confort - 80%
Sur la route – Performances - 75%
Habitacle – Espace intérieur - 80%
Habitacle – Espace de chargement - 75%
Habitacle – Ergonomie - 80%

78%

Votre évaluation: 0.65 ( 1 votes)

À Propos Marc Bouchard

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*