Accueil / Essais Routiers / Premier essai routier Hyundai Elantra GT 2018 : look européen et espace de chargement

Premier essai routier Hyundai Elantra GT 2018 : look européen et espace de chargement

Dans un paysage automobile de plus en plus dominé par les multisegments, le créneau des voitures compactes est encore et toujours imposant autant pour le Canada que pour le Québec. Troisième en importance au pays, il a été, en 2016, dominé par la Honda Civic, la voiture la plus vendue au Canada. Or, l’Élantra de Hyundai suit cette Civic de près dans son segment, et la version GT à hayon conçue en Allemagne a reçu une nouvelle allure pour l’édition 2018 avec des lignes plus racées, une calandre plus aiguisée et des attributs sportifs. De plus, on lui a donné plus d’espace de chargement et on a allongé sa liste d’équipements de série sur toutes ses variantes.

Hyundai Elantra GT

Les moteurs et les versions

L’Elantra GT 2018 se décline en quatre variantes, soit la GL, la GLS, la Sport et la Sport Ultimate. Les GL et GLS sont munies d’un moteur quatre cylindres 2,0 litres GDI qui développe 162 chevaux et 150 lb-pi de couple. Pour les boîtes de vitesse, Hyundai donne le choix entre une transmission six vitesses automatique ou une six vitesses manuelle. Sur le plan de la consommation, nous avons observé 8,2 litres aux 100 kilomètres avec la boite automatique (en conduite animée dans les Laurentides).

Dans l’habitacle, plusieurs éléments de série s’ajoutent au modèle de base GL comme le volant chauffant et l’écran tactile de 8 pouces qui trône sur le tableau de bord. La GLS obtient un toit ouvrant panoramique, des jantes de 17 pouces et une climatisation automatique à deux zones, entre autres.

L’Elantra GT Sport, quant à elle, est mue par une motorisation turbocompressée de 1,6 litre T-GDI, qui développe 201 chevaux et 195 lb-pi de couple. Deux choix de transmissions sont proposés, soit une boite manuelle à 6 rapports, qui est disponible sur le modèle sport uniquement, et une transmission automatique à 7 rapports à double embrayage. Les déclinaisons GT Sport viennent avec une suspension multribras à l’arrière et beaucoup plus d’équipement de série.

Sur le plan de la sécurité il est important de souligner la SuperStructure sur laquelle est basée l’Elantra GT, qui est composée à 53% d’acier haute résistance. Nombreux sont les équipements disponibles sur ce plan, tels que le freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, le régulateur de vitesse adaptatif, le système de suivi de voie, l’alerte d’attention du conducteur et la détection des angles morts.

Premières impressions sur la route

Une fois bien installé dans l’habitacle, le premier élément qui saute aux yeux est sans contredit l’écran de 8 pouces qui trône sur le tableau de bord. Même si les voitures européennes sont souvent munies d’écrans qui ressortent, celui-ci semble avoir été positionné un peu maladroitement. Mais ce n’est qu’une constatation esthétique; cet écran est énormément et le système d’infodivertissement qui l’anime est très intuitif.

Hyundai Elantra GT

L’espace dans l’habitacle est ample, pour le conducteur et les passagers, À l’arrière, les 705 litres de cargo, un chiffre impressionnant dans le segment, sont extrêmement utiles pour ce qu’on appelle une compacte à hayon.

Si Hyundai a mentionné que l’agrément de conduite est une priorité pour les acheteurs de compactes à hayon, il y a peut-être place à amélioration ici. Il faut le souligner, le manque d’agrément a une conséquence positive; l’Elantra GT 2018 est très souple et prête pour les longs trajets. Le moteur de la GL et la GLS offre une puissance correcte et la transmission automatique qui l’équipe gère cette puissance sans anicroche.

Le moteur turbocompressé de la version Sport offre des accélérations enivrantes, ce qui est extrêmement agréable en ligne droite. Or, si vous vous attendez au même dynamisme fournit par l’Elantra Sport berline, vous serez déçu. En effet, Hyundai semble avoir ajusté la suspension et calibré la transmission et la direction pour favoriser le confort sur la route plutôt que l’agrément de conduite. Ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi, tout dépend de ce que vous recherchez comme type de conduite.

Conclusion

La Hyundai Elantra GT 2018 offre un ensemble intéressant de confort, technologie, espace  chargement et de look. Même si elle pourrait être améliorée sur le plan du dynamisme, chose qui semblait être une priorité pour le constructeur, elle peut rivaliser une fois de plus contre les autres compactes à hayon de son segment. Tout dépend de son prix bien sûr, caractéristique dont nous avons peu de détails, mais qui devrait se situer alentours de 25 000$ selon les versions.

Trois points positifs de la Hyundai Elantra 2018

  1. Beaucoup d’équipement de sécurité
  2. Espace de chargement impressionnant pour le segment
  3. Nouveau design extérieur unique

Trois points négatifs de la Hyundai Elantra 2018

  1. Version Sport peu sportive côté tenue de route
  2. Direction floue
  3. Conduite peu inspirante

Face à la concurrence

Dans un paysage automobile de plus en plus dominé par les multisegments, le créneau des voitures compactes est encore et toujours imposant autant pour le Canada que pour le Québec. Troisième en importance au pays, il a été, en 2016, dominé par la Honda Civic, la voiture la plus vendue au Canada. Or, l’Élantra de …

Evaluation Sommaire

Sur la route - 8.5
Sur la route – Performances - 7
Habitacle – Espace intérieur - 8.5
Habitacle – Espace de chargement - 9
Habitacle – Ergonomie - 8
Rapport qualité/prix - 7

8

Votre évaluation: Soyez la première à évaluer ce véhicule!

À Propos Louis-Philippe Dubé

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*