Premier essai Mazda3 AWD 2019: Le raffinement et la motricité pour tous

2019 Mazda3 | Photo: Mazda

Sacramento, Californie. La lune de miel entre le Québec et Mazda dure depuis, euh, des lunes. Un peu au contraire de l’ensemble de l’Amérique du Nord, nous avons compris que Mazda produit des voitures pour ceux qui aiment prendre le volant. À vrai dire, les Québécois sont reconnus un peu partout où nous voyageons comme étant de bons conducteurs, agressifs, mais à notre affaire.

Il n’est donc pas difficile de comprendre pourquoi nous avons une affinité particulière pour Mazda – elles sont depuis longtemps parmi les meilleures voitures abordables à piloter. Et celles qui nous font le plus plaisir sont les compactes. De la superbe GLC des années 70, à la 323, la Protegé et maintenant la Mazda3, elles permettent à nous amateurs de s’éclater de manière écoénergétique, tout en jouissant d’une fiabilité plus qu’acceptable.

2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre

Une nouvelle pade le ‘histoire de Mazda débute ici

Mais maintenant, on ne parle plus exactement de la même chose. La toute nouvelle Mazda3 2019 a évolué et passé à un niveau supérieur, car dorénavant, Mazda se veut un producteur de voitures « premium. » Avant d’élaborer, je veux souligner que Mazda fait appel à la « 3 », une vulgaire voiture, et non à un VUS, pour se lancer dans cette nouvelle aventure. Selon moi, ceci est une preuve irrévocable que conduire demeure un élément clé au sein de Mazda.

Le tout débute avec la toute nouvelle génération de véhicule Mazda. En soi, on parle ici de la septième réincarnation de la gamme de produits de la firme japonaise depuis ses débuts. Pour la Mazda3, nous en sommes à sa quatrième génération depuis 2003. Vous me suivez?

La plateforme, le design Kodo, l’intégrale de la voiture, ou presque, est repensé. J’hésite à dire que la Mazda3 2019 est révolutionnaire, mais on peut avantageusement la comparer à la Mazda3 2003 qui elle était considérée ainsi à son arrivée.

2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre

Le raffinement, la conduite et l’intégrale

En fait, presque tous les éléments de cette voiture sont mirobolants. Commençons par son raffinement d’ensemble. Les efforts des ingénieurs de Mazda on fait en sorte qu’elle se retrouve aussi silencieuse qu’un gros VUS de luxe – je roulais en Lincoln Navigator le lendemain… Les vibrations, les infiltrations de bruits extérieurs et la rudesse du groupe propulseur ont pratiquement disparu.

Sautons justement aux aspects mécaniques. Ce lancement médiatique avait pour but de nous initier à la dernière version du système i-Activ à transmission intégrale de Mazda, qui n’est disponible qu’avec le moteur SKYACTIV-G de 2,5-litres. Ce dernier développe 186-chevaux et autant de couple et était jadis reconnu pour son manque flagrant de douceur, et je pèse mes mots. Aujourd’hui par contre et même à des vitesses au-delà des limites permises, mon passager et moi pouvions discuter sans lever le ton.

L’unique transmission disponible accouplée à l’intégrale est l’automatique à six vitesses. L’étagement des rapports idéal permet à la boite de soutirer le maximum de la puissance disponible. La Mazda3 AWD n’est certes pas rapide, mais s’avère adéquate pour les déplacements quotidiens.

Les routes en lacets, sineusues et souvent mouillées m’ont permis de prendre connaissance des capacités du système intégral associé au contrôle de vecteur de la force G Plus (GVC Plus). Ce dernier freine individuellement les roues en manque d’adhérence pour permettre une meilleure répartition de la puissance en jonglant les masses d’un coin à l’autre. L’effet est remarquable particulièrement en courbe.

L’habileté donc de la technologie i-Activ de transmettre de la puissance aux quatre roues transforme la Mazda3 en voiture particulièrement douée. De plus, le nouveau châssis bénéficie d’une suspension simplifiée et calibrée à point qui allie tenue de route et une bonne dose de confort. N’oublions pas une direction parfaitement assortie et une pédale de frein qui répond de façon linéaire.

2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre

Design et élégance

Mais tout n’est pas dans la conduite. Nous n’avons qu’à jeter un coup d’œil sur la berline qui je crois, pour la première de ma carrière, est mieux réussi esthétiquement que la version Sport à hayon. Sous tous leurs angles, les deux carrosseries sont d’une grandiloquence étonnante parfaitement intégrée à une simplicité volontaire. Les calandres avant en sont les meilleurs exemples.

L’habitacle jouit aussi d’une conception haut de gamme qui éclipse la compétition. L’attention portée aux sièges, maintenant plus confortables, et aux commandes démontre à quel point Mazda prend son désir de grimper les échelons du prestige au sérieux. Aussi, on reconnaît que Mazda s’efforce d’éliminer le maximum de distractions du conducteur, car leur nouvel écran de 8,8 pouces de série n’est plus tactile en plus de se retrouver plus haut et loin de ce dernier.

2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre

Tout n’est pas parfait, et le prix

Les bémols concernant l’ensemble de l’œuvre que représente la nouvelle Mazda3 2019 sont l’espace intérieur quelque peu restreint ainsi que la visibilité vers l’extérieur, en particulier pour les passagers arrière.

Ensuite, on doit se pencher sur l’éventail des prix. Malgré que la Mazda3 berline de base se détaille 18 000$, on doit se défaire de 26 000$ pour que celle-ci soit dotée de la transmission intégrale et de 27 000$ pour la version Sport à cinq portes. On parle ici d’un énorme différend avec l’Impreza de Subaru qui débute sous la barre de 20 000$ et qui offre l’intégral de série.

Toutefois, on laisser présager que le moteur SKYACTIV-G de 2,0 litres pourrait disparaitre ou presque, permettant au 2,5 litres et aux quatre roues motrices de se retrouver chez les modèles plus bas de gamme, tels que les GX, et donc plus abordable encore. Du même coup, le prix de la Mazda3 augmentera pour rejoindre et plus probablement dépasser l’Impreza. Voilà une conséquence directe de la direction premium de Mazda.

2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre
2019 Mazda3 | Photo: Matt St-Pierre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here