Premier essai : Kia Forte berline 2019

 

Ottawa, ON. On dit que nous n’avons que sept secondes pour faire bonne impression. Si c’est vrai entre humains, les constructeurs automobiles en disposent de six, possiblement aussi peu que cinq.

Les obstacles que doivent surmonter les fabricants d’automobiles, pour attirer l’attention, sont énormes. Le premier tel obstacle s’avère la marque, ensuite le design extérieur et ensuite le prix. Certes, si le consommateur bloque à l’écusson, c’est peine perdue. Si ce fut le cas pour Kia par le passé, les dernières années ont mis beaucoup de vent dans les voiles du constructeur coréen, car les ventes ont plus que doublé depuis leur arrivée en 1998.

Savoir plaire
Leurs ventes croissantes sont, en partie, le résultat d’une ouverture d’esprit de la part des consommateurs et d’autre part, de l’effort important mis de l’avant par Kia pour soutenir l’intérêt de ces derniers. Les designs les plus récents des véhicules de Kia sont accrocheurs et malgré que la Forte berline soit parmi les modèles les plus abordables, elle reçoit le même degré d’attention. Voilà pourquoi la voiture étonne.

Je pèse mes mots, car suite à mon essai, je n’ai plus trouvé de faiblesses concrètes à la Forte. Voilà comment véhiculer la bonne impression initiale et fidéliser la clientèle. Le style de la Forte laisse croire qu’elle se détaille pour bien plus que 16 495$ en version de LX de base.

En mettre le paquet
L’EX de milieu de gamme est l’héroïne de l’histoire Forte car elle dispose des phares à DEL en « X » qui rappellent ceux de Porsche et des jantes en alliage de 16 pouces. Agencée aux feux profilés à DEL à l’arrière et aux parechocs sportifs, force est d’admettre que la berline Forte se démarque beaucoup de la compétition.

L’habitacle spacieux jouit aussi d’une réflexion particulière et on peut remercier la superbe Stinger qui a servi, et continuera de servir, comme source d’inspiration dans le futur. La planche de bord fonctionnelle et agréable au regard est chapeautée par l’écran de 8 pouces de série par lequel on accède, entre autres, à l’intégration pour téléphone intelligent Apple CarPlay et Android Auto et la connectivité Bluetooth. Les sièges avant améliorés et chauffants rejoignent le volant sport également chauffant de série.

Je reviens à la EX car elle a non seulement servie comme voiture d’essai, mais sera de plus la version privilégiée par les consommateurs. Son prix de 20 995$ en fait de loin la voiture à considérer. Elle inclut de plus un chargeur sans fils et l’alerte de trafic transversal arrière.

Routière surprenante
Sur la route, la Forte berline continue d’impressionner. L’unique moteur offert est un 4-cylinder de 2,0 litres qui développe 147 chevaux et 132 lb-pi de couple. Seule la version LX peut être dotée de la boite manuelle à 6 rapports, sinon elles composent toutes avec une transmission à variation continue, ou une CVT. Lors de la présentation, les gens de Kia ont tout fait pour éviter le terme, préférant se servir uniquement du nom qu’ils lui ont accordé, sois transmission à variation intelligente (IVT). Cette dernière dispose de 8 rapports programmés.

Bien honnêtement, les attentes étaient moyennes, mais dès le premier tour de volant, le sourire s’installa à mes lèvres. La IVT ne souffre d’aucun délai agaçant et passe les « rapports » de manière imperceptible. Elle réagit directement aux désirs du conducteur et est toujours à son affaire. Le seul bémol survient lors du relâchement de l’accélérateur suite à une moyenne ou forte accélération – le régime moteur monte brusquement pendant un instant.

Assez de puissance, beaucoup de plaisir
Quoique le 2,0 litres ne fait pas de la Forte un bolide, sa puissance plus qu’adéquate ne laisse rien à désirer. De plus, l’indice de consommation moyenne faible de 6,5 litres aux 100km pardonne le fait que la Forte ne remportera pas une course.

La tenue de route devrait s’inscrire comme étant moyenne vu l’agencement typique des suspensions, soit indépendant, à jambes de force MacPherson à l’avant et à barre de torsion à l’arrière. À ma grande surprise encore une fois, j’ai pu pousser la Kia Forte plus que prévu sur les routes sinueuses à l’est de Gatineau. Et justement, les routes de la ville typiques du Québec n’ont qu’à peine perturbé le confort abord de la voiture.

À considérer!
Suite à toutes ces informations, vous comprendrez pourquoi j’aime tant la voiture. Kia brille depuis quelques années lorsqu’il est question d’impressions initiales de qualité. La Forte testée démontre à quel point le constructeur mérite tous ces éloges par contre les voitures ont la fâcheuse habitude de se dégrader rapidement dès la troisième année. Les produits Hyundia souffrent d’un sort similaire, mais ce n’est pas le cas chez les Honda Civic et Toyota Corolla ce qui explique en partie leur valeur de revente supérieure.

Malgré cela, la Kia Forte berline saisit en tout point. Kia décrit la nouvelle Forte 2019 comme étant « une compacte, sans compromis » et suite à l’essai, c’est réussi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here