Premier essai du GMC Acadia AT4 2020 : Caractère adaptable

2020 GMC Acadia | Photo: Louis-Philippe Dube

Le Wyoming, je le connaissais que par le cinéma avant d’être invité par GMC à Jackson, une petite ville comptant environ 10 000 habitants, située au fond du parc Yellowstone et à la frontière de l’Idaho. Deux modèles étaient au menu pour les essais de conduite lors de l’événement en question, soit le nouveau Sierra HD 2020 et le l’Acadia 2020.

Ce n’est qu’en descendant de l’avion que j’ai réalisé que Jackson n’était pas une ville de ranchs abandonnés. En fait, le « centre-ville » ressemble à un croisement entre Aspen au Colorado et un décor tout droit tiré d’un western de Clint Eastwood. Ajoutez quelques Starbucks, des boutiques Swarovsky et un grand nombre de riches touristes asiatiques et vous obtenez la pittoresque ville de Jackson dans le Wyoming.

Après avoir passé une journée à sillonner les vallées et les prairies interminables au volant du Sierra HD 2020, j’ai pu me faire plaisir avec le GMC Acadia AT4 2020, un véhicule plus pratique que le cheval de trait que j’avais utilisé toute la journée.

Sur le plan esthétique, l’Acadia 2020 a hérité de nouveaux pare-chocs avant et arrière, de phares et de feux arrière à DEL et d’un choix de roues renouvelé. À l’intérieur, un dispositif de visualisation tête haute, une caméra arrière à affichage intégré au rétroviseur et la plus récente mouture du système infodivertissement de GMC ainsi que de nouvelles commandes sur le tableau de bord pour la transmission font partie des changements.

On l’a également équipé de systèmes de sécurité comme l’alerte de changement de voie avec système de détection d’obstacles sur les côtés, l’alerte de circulation transversale et le système d’aide au stationnement arrière. Sous la carrosserie légèrement remaniée, une suspension modernisée vise à offrir une conduite plus harmonieuse.

Le moteur de base de 2,5 litres à quatre cylindres de 193 chevaux est de retour, idem pour l’ancien V6 de 3,6 litres produisant 310 chevaux et 271 lb-pi de couple. Mais cette année, il y a un p’tit nouveau : un moteur quatre cylindres turbo de 2,0 litres qui développe 230 chevaux et 258 lb-pi de couple.

Un exemplaire du nouveau modèle AT4 avait été réservé pour mon essai. AT4, c’est la sous-marque à saveur hors route que GMC s’apprête à étendre à toute sa gamme. Bien que neuf, l’Acadia AT4 est doté d’un ancien moteur, soit le V6 de 3,6 litres. Il est jumelé à une nouvelle boîte automatique à neuf vitesses qui remplace la boîte automatique à six vitesses sur toute la gamme de modèles.

Sur la route avec le GMC Acadia AT4 2020

2020 GMC Acadia | Photo: Louis-Philippe Dube

Plus souvent qu’autant, pour obtenir un VUS bien équipé, il faut souvent se tourner vers les variantes supérieures. Et ceci se traduit généralement par des ajouts de chrome sur la carrosserie. En effet, les modèles supérieurs sont régulièrement équipés de plus de « bling », ce qui ne convient pas à tous les goûts.

L’AT4 essaie de répondre aux besoins de ceux qui recherchent un bon attirail, mais sans la « parure ». Il se place entre le SLT et le Denali, en tant qu’option tout-terrain, avec des finitions noircies de noir qui lui donnent un aspect plus sombre et robuste. Cette version AT4 a fait son apparition sur les Sierra et Sierra HD, et maintenant sur l’Acadia. Récemment, GMC a annoncé que le Canyon 2021 bénéficiera également du traitement AT4.

Contrairement au pick-up Sierra HD AT4 2020, le GMC Acadia AT4 2020 dispose de peu d’équipement hors route sur le plan mécanique. Mais vous obtenez quand même des éléments foncés et des finis extérieurs uniques, ainsi qu’un système de traction intégrale évoluée à double embrayage de série, des pneus tout terrain, des finis extérieurs exclusifs, notamment.

Le V6 de 3,6 litres accomplit bien sa tâche grâce à sa puissance et à son couple suffisants. Je suis toujours craintif lorsque je vois une nouvelle boîte automatique à 9 vitesses ; parfois, ces nouvelles boites sacrifient grandement la maniabilité au profit de l’économie de carburant. Or, en ce qui concerne l’Acadia AT4, mes craintes ont rapidement été apaisées grâce à une réponse prompte à la pédale d’accélérateur et des changements de vitesse rapides et linéaires, même à haute vitesse lors des reprises.

Le nouvel Acadia fournit un confort de roulement appréciable. Son système de direction précis permet une navigation habile dans un environnement urbain achalandé, mais avec une fermeté nécessaire à haute vitesse. Dans les virages et en terrain montagneux escarpé, l’Acadia AT4 était stable et ne présentait pratiquement aucun roulis qui vaut la peine d’être mentionné.

Malheureusement, il nous a été impossible de défier le système de traction intégrale à double embrayage en conduite hors route, mais un essai routier hivernal figurera certainement sur la liste des choses à faire dans un avenir rapproché !

Les « boutons » de transmission relocalisés dans le tableau de bord nécessitent une période d’adaptation, mais on finit par s’y habituer. Au moins, ça libère de l’espace dans la console centrale. Je suis sûr qu’après quelques semaines, les avantages l’emportent sur les inconvénients.

L’Acadia offre de la place pour cinq occupants dans sa configuration de série, avec une troisième rangée livrable. Oui, cette troisième rangée est exiguë pour un adulte, mais peut quand même faire l’affaire pour transporter les enfants. Sinon, le confort du conducteur et des passagers est parfaitement équilibré, avec suffisamment d’espace pour les jambes à la deuxième rangée.

Conclusion

2020 GMC Acadia | Photo: Louis-Philippe Dube

Le GMC Acadia 2020 était dans son élément à Jackson; adéquat pour transporter aisément des passagers dans des rues bondées de touristes au village tout en ayant le cran nécessaire pour s’évader vers les montagnes, au besoin! Reste à savoir si la nouvelle variante AT4 trouvera les preneurs qu’elle cible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here