Polestar ouvre une nouvelle usine en Chine

Polestar Production Centre | Photo: Polestar

La division entièrement électrique de Volvo, également connue sous le nom Polestar, vient d’ouvrir une nouvelle usine à Shanghai, en Chine. C’est à cet endroit que sera assemblé le premier véhicule de la marque, le coupé Polestar 1. Rappelons que ce coupé qui n’est pas sans rappeler le design de la série 90 de Volvo, n’est pas complètement électrique puisqu’il fait appel à une motorisation E-Drive de Volvo, le même 4-cylindres turbo déjà implanté à bord de tous les véhicules de la division suédoise, en plus d’une motorisation électrique bien entendu, ce qui en fait un coupé hybride rechargeable.

Polestar entend assembler tous ses véhicules à cette usine, la Polestar 1 qui va tout de même occuper les employés de cet établissement au début, avant de voir apparaître un peu plus tard la Polestar 2, une berline surélevée entièrement électrique. Le coupé Polestar 1 est la première incursion de la marque sur le marché, le coupé qui devrait se vendre aux alentours de 200 000 $ canadiens au pays. La production de ce coupé sera également limitée à 500 unités par année, le constructeur qui prévoit livrer les premiers véhicules avant la fin de l’année, comme prévu.

Même si le constructeur entend assembler la Polestar 2 à cette nouvelle usine, la production de ce premier véhicule de masse sera toutefois assurée à l’usine chinoise de Luqiao au début, la plus abordable berline qui devrait faire son entrée à l’été 2020, avec un prix de départ pour la version « Launch Edition » d’environ 69 000 $.

Avec cette nouvelle usine en territoire chinois, Polestar se positionne dans un marché où la propulsion électrique connaît une fulgurante progression. Toutefois, il est permis de s’interroger si la guerre commerciale opposant la Chine aux États-Unis va affecter la disponibilité des véhicules de cette nouvelle marque en Amérique du Nord. Disons que les manœuvres politiques de Donald Trump doivent inquiéter les dirigeants de Polestar par les temps qui courent.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here