Pas de Toyota GR Yaris chez nous, mais…

2020 Toyota GR Yaris | Photo: Toyota

Il y a un peu plus d’un mois déjà, le constructeur Toyota procédait au lancement de la GR Yaris 2020, une sous-compacte qui a plus de points en commun avec un bolide de rallye que la citadine sur laquelle elle est basée. Dotée d’une mécanique 3-cylindres turbo de 268 chevaux et 273 lb-pi de couple, d’une boîte manuelle à six rapports et d’un rouage intégral, la petite bombe n’est malheureusement pas destinée à une commercialisation nord-américaine.

D’ailleurs, notre Toyota Yaris nord-américaine est dorénavant entièrement changée pour l’année-modèle 2020, la version hatchback qui rejoint la berline en service depuis 2016. Rappelons que ces deux variantes sont en fait une Mazda2 maquillée pour s’intégrer à la gamme Toyota, contrairement à la Yaris européenne, développée par les ingénieurs maison.

Malgré une pétition qui circule en ce moment afin que Toyota reconsidère sa stratégie de laisser la GR Yaris de l’autre côté de l’Océan Atlantique, le constructeur ne bougera pas, la rentabilité du projet qui ne fait tout simplement aucun sens.

Toutefois – et c’est là que ça devient intéressant –, il y a de l’espoir pour les amateurs de performance abordable sur ce continent. En effet, lors d’une entrevue avec le magazine Car and Driver, le vice-président aux ventes pour Toyota États-Unis, Bob Carter, a affirmé que le constructeur préparait une réponse pour les consommateurs intéressés à la GR Yaris.

Malheureusement, c’est tout ce qu’a révélé ce dirigeant de l’aile américaine de la marque, mais il est permis de croire que Toyota considère fortement l’ajout de cette mécanique 3-cylindres turbo à l’un des modèles existants chez nous. Comme le mentionne le magazine américain, la Corolla Hatchback et le multisegment C-HR seraient deux probables candidats pour accueillir cette mécanique explosive.

Ce n’est pas la première fois qu’on entend des rumeurs sur l’addition d’une Corolla de performance, une voiture qui viendrait jouer dans les platebandes d’une certaine Volkswagen Golf GTI ou même d’une Hyundai Veloster N par exemple. Mais, dans une industrie où tout ce qui s’appelle utilitaire se vend mieux, il ne serait pas surprenant de voir arriver un C-HR avec plus de pep sous le pied droit. Après tout, Hyundai prépare en ce moment l’arrivée d’un Kona N, alors pourquoi pas un Toyota GR C-HR?

La question mérite au moins d’être posée. Quelque chose nous dit que les réponses à ces interrogations seront répondues d’ici quelques semaines, que ce soit au Salon de New York ou même au Salon de Détroit en juin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here