Mythe ou réalité : les femmes paient-elles moins cher leur assurance auto que les hommes?

En collaboration avec 

 

Le prix de l’assurance auto est-il influencé par le sexe de l’assuré?

Chez Promutuel Assurance, on nous précise que toutes les discriminations doivent être évitées dans la tarification et la souscription d’un contrat d’assurance. En effet, seuls les facteurs ayant une influence sur les réclamations sont considérés dans l’établissement de la prime. Par exemple, le fait d’être un bon conducteur prudent est un facteur important dans la formule de calcul de la prime d’assurance auto, mais ce n’est pas le seul. Lisez ce qui suit pour connaître les cinq autres.

1.    Votre profil de conductrice auto

Un des premiers facteurs qui influencent le prix de votre assurance auto est votre profil d’assurée, ce qui inclut notamment votre âge, votre situation familiale et votre profession.

Votre âge de conductrice

En fait, ce n’est pas tant votre âge, mais plutôt votre nombre d’années d’expérience qui importe pour les compagnies d’assurance. Si vous avez plusieurs années d’expérience de conduite, vous représentez un risque moins élevé pour l’assureur, car votre sérénité et vos bons réflexes au volant durant la conduite sont des acquis ayant une valeur tangible.

Inversement, moins vous avez d’expérience de conduite, plus vous représentez un risque. En effet, les assureurs considèrent que les jeunes conducteurs ont une propension plus forte aux prises de risques et aux accélérations. Dans cette logique, il existe des options d’assurance automobile au Québec spécialement destinées aux jeunes conducteurs.

Profession et famille

Le prix de votre assurance automobile peut être influencé par votre profession et votre situation familiale. En effet, si vous travaillez pour l’État ou faites partie d’un ordre professionnel, vous pouvez parfois bénéficier d’une réduction.

Ce n’est donc pas le sexe qui influence le prix de l’assurance, mais bien le profil du conducteur. Cela s’explique par plusieurs critères pris en compte dans le calcul de la prime.

De quoi parle-t-on concrètement?

  • Du type de voiture : les autos moins puissantes représentent généralement un moins gros risque, donc elles coûtent normalement moins cher à assurer.
  • De l’utilisation faite : si vous utilisez votre voiture peu souvent et sur de courtes distances, cela contribuera à diminuer votre prime.
  • Des antécédents : la prudence est payante en assurance.

2.    Votre type d’auto

Dans votre dossier d’assurance, vous devez préciser le type de voiture à assurer. Si vous n’avez pas encore choisi, utilisez un guide de l’auto. Vous y trouverez de judicieux conseils.

Un véhicule neuf ou d’occasion?

Si vous achetez un véhicule neuf, vous pourrez normalement l’utiliser plus longtemps. Par contre, l’assureur y voit un risque important à cause de la valeur à neuf. Ainsi, plus le prix d’achat est élevé, plus votre prime le sera aussi. Dans la même logique, plus le véhicule sera récent, plus la prime pour votre assurance auto sera élevée. Plus votre voiture est équipée d’outils technologiques, plus les réparations seront complexes et dispendieuses, d’où les primes plus élevées. Ayez cette notion en tête lorsque viendra le temps de choisir votre future voiture.

Le modèle du véhicule

Les assureurs accordent une attention particulière aux modèles et aux marques choisis par les assurés. Si votre choix de voiture mise davantage sur la résistance et la sécurité que sur la puissance du moteur, vous serez avantagée dans la prime.

Comment utilisez-vous votre auto?

Pour payer moins cher, il est essentiel que vous limitiez votre temps de conduite. Toutefois, soyons réalistes : certaines circonstances sont prises en compte. Regardons-les ensemble.

C’est une auto professionnelle ou personnelle?

Le premier point à considérer est l’usage de la voiture. L’utilisation pour le travail augmente le risque (congestion, artère à risque, etc.). L’assureur vous demandera également quel est votre kilométrage annuel parcouru, la distance entre votre lieu de résidence et votre travail ainsi que le kilométrage que vous faites pour des raisons d’affaires.

En gros, la fréquence d’utilisation est un élément important, tout comme la distance parcourue.

Pour aller au travail, vous pouvez opter pour d’autres moyens de transport : le vélo ou les transports en commun, par exemple. Pour vos déplacements les plus longs, l’autobus ou le covoiturage sont aussi des options. Moins vous utiliserez votre voiture, plus vous diminuez les risques d’accident.

Les facteurs régionaux

Il y a une différence de calcul entre les villes et les campagnes parce que les risques de collision, de sinistres et de vols sont plus grands en milieu urbain qu’en milieu rural. Pour cette raison, conduire en ville ne vous aidera pas à économiser.

3.    Vos antécédents de conductrice automobile

Pour déterminer si vous êtes une conductrice fiable ou pas, votre assureur peut s’intéresser à votre passé.

Vos sinistres passés

Un des  critères pris en compte est le nombre d’accidents que vous avez déjà eus. Ainsi, avant d’établir votre contrat, la compagnie d’assurance vérifiera l’évolution de vos contrats précédents.

En assurance, le passé est généralement garant du futur. Ce n’est pas pour pénaliser les assurés que ces éléments sont considérés, mais afin de bien prédire le risque futur.

Votre stabilité financière

La seconde étape des vérifications concerne votre situation financière. Si vous leur en accordez le droit, les assureurs pourront avoir accès à votre cote de crédit. La cote de crédit est un pointage qui vise à évaluer la probabilité de faire un défaut de paiement dans les 12 prochains mois. Cela permet en fait de vérifier si l’assuré aura les moyens d’entretenir ses biens.

Sachez que vous n’êtes pas obligée de leur en donner l’autorisation. Cependant, ce simple accord suffira à les rassurer, alors pourquoi risquer de mal paraître? Si votre situation financière est acceptable, vous n’avez aucune raison de la cacher. Dans le cas contraire, il est préférable d’être totalement honnête.

4.    Les protections du véhicule avant l’assurance auto

Vous pouvez faire baisser votre prime d’assurance en démontrant que vous vous occupez bien de votre voiture. Pour cela, vous devez la protéger vous-même contre les différents dangers avant de la confier à votre assureur.

Les protections contre les dommages

En dehors des différents dispositifs antivol que vous pourrez fixer à votre auto, vous pouvez opter pour des gestes visant à la protéger contre les dommages éventuels. Par exemple, il peut s’agir de :

  • l’achat de bâches
  • la construction d’un garage intérieur
  • l’abonnement à des stationnements privés en ville
  • le stationnement dans des lieux éclairés

Toutes ces conditions démontrent à quel point vous tenez à votre voiture. Ce sont de bonnes initiatives pour protéger votre véhicule, mais elles n’auront pas d’impact sur la prime. Toutefois, ces gestes pourraient vous  éviter des réclamations qui, elles, feraient augmenter la prime.

5.    Le prix de l’assurance auto choisie

Le prix de votre assurance automobile, au Québec, dépend aussi des couvertures que vous aurez choisies. Cependant, pour être mieux protégée, il faut choisir prudemment.

Une assurance auto à meilleur prix : nos astuces

Afin que le prix de votre assurance auto ne soit pas trop élevé, prenez le temps de consulter toutes les assurances qui s’offrent à vous et évaluez vos besoins. Les différentes options d’assurance auto qui existent sont notamment :

  • l’assurance obligatoire au tiers ou la responsabilité civile
  • les garanties contre les risques qui ne sont pas une collision ou un renversement
  • l’assurance assistance routière
  • l’assurance juridique ou l’assistance juridique

Demandez une soumission assurance automobile

En demandant une soumission d’assurance auto, vous bénéficierez, en quelques clics, d’une offre en fonction de votre profil et de votre historique. Il vous suffira de bien choisir et vous aurez le meilleur prix pour la couverture auto qui vous convient.

En conclusion, le sexe du conducteur n’a pas d’influence sur le prix de l’assurance automobile. C’est le profil et le mode de vie du propriétaire qui aura un impact sur les divers facteurs de calcul.  Bonne conduite!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here