Les lois contre le cellulaire au volant, pas aussi efficaces que prévu

La venue des téléphones cellulaires dans nos vies est devenue un vrai fléau sur les routes puisqu’il devient très simple d’utiliser ces appareils derrière le volant. Pour contrer cette mauvaise habitude, des lois interdisent leur utilisation, sous peine d’être sanctionné.

cellulaire au volant sécurité

Cependant, une étude effectuée par l’Université du Colorado à Boulder a démontré que le nombre d’accidents causé par l’utilisation des cellulaires au volant n’est pas en diminution malgré l’apparition des lois.

«Même si l’utilisation des cellulaires au volant est dangereuse, il ne reste pas moins que rien ne prouve que le nombre d’accidents relié à l’utilisation du cellulaire ne diminue pas», explique Daniel Kaffine, professeur agrégé d’économie à l’Université du Colorado à Boulder.

Les chercheurs ont conclu que plusieurs appareils mains libres ne sont pas aussi efficaces que prévu et que le conducteur serait tout aussi distrait. Le type de personne qui se trouve derrière le volant est aussi à prendre en compte. Par exemple, quelqu’un qui est facilement distrait sera affecté par le système de navigation, la radio ou un passager.

«Nos résultats suggèrent que simplement interdire l’utilisation du cellulaire tenu à la main ne produit pas nécessairement une diminution des accidents sur la route liés à la distraction», ajoute Kaffine.

 

L’étude permet de conclure qu’il y a eu une mauvaise interprétation de l’utilisation du cellulaire au volant et qu’il serait plus pertinent de réévaluer la façon dont les gens se comportent derrière le volant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here