Le prolongateur d’autonomie, encore pertinent, mais plus pour longtemps!

BMW i3 2019 | Photo: BMW

L’un des plus grands enjeux à l’heure actuelle pour le penchant électrique de l’industrie automobile, c’est l’autonomie. La bonne nouvelle, c’est que la technologie ne cesse d’évoluer et bientôt, cette angoisse créée par les premiers véhicules électriques devrait disparaître avec la nouvelle génération de véhicules électriques, plus performants et mieux nantis en termes d’autonomie.

C’est du moins ce que croit Jan Friemann, directeur de la mobilité électrique de BMW, qui va même plus loin en affirmant que la technologie de prolongateur d’autonomie (ou Range EXtender si vous préférez l’expression anglophone) sera bientôt désuète grâce à l’évolution rapide de la technologie électrique.

Rappelons que la BMW i3 peut être équipée d’un petit moteur bicylindre qui sert uniquement à acheminer de l’énergie au bloc de batteries qui alimente le moteur électrique à bord de la citadine. Il est donc permis de croire que la voiture urbaine sera la seule voiture commercialisée par le groupe avec un prolongateur d’autonomie.

Malgré tout, le principal intéressé n’a pas voulu condamner la technologie disponible à bord de la BMW i3, ce dernier rappelant que le moteur essence était justement une manière d’enrayer cette angoisse reliée aux véhicules électriques et leur autonomie réduite. D’ailleurs, depuis son introduction, le prolongateur d’autonomie confère à la BMW i3 une autonomie de près de 250 km sur une seule charge avec le plein d’essence.

Reste maintenant à savoir combien de temps encore BMW poursuivra la commercialisation de cette version de l’i3, la citadine qui pourrait recevoir au niveau du bloc de batteries d’ici quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here