L’avenir est hybride pour le Ford F-150 2021

2021 Ford F-150 | Photo: Ford

Le constructeur de Dearborn a profité du début de l’été pour dévoiler la nouvelle évolution de sa populaire camionnette Ford F-150. L’année-modèle 2021 se veut la quatorzième génération de l’histoire et bien qu’elle ressemble étrangement au modèle sortant, cette nouvelle mouture du véhicule le plus vendu en Amérique du Nord se distingue surtout pour son option de groupe motopropulseur hybride.

En effet, Ford embrasse enfin l’électrification à bord du F-150 et ajoute ainsi un choix de plus à la liste déjà très longue de moteurs disponibles dans la Série F. Pour l’instant, Ford n’a pas encore divulgué les détails entourant le modèle Raptor – ça ne saurait tarder –, mais pour les autres, c’est « business as usual ».

Le V6 atmosphérique de 3,3-litres est de retour, tout comme le V8 (à aspiration normale également) de 5,0-litres. Les deux moulins EcoBoost – de 2,7 et 3,5-litres – sont encore au menu pour l’année qui vient, idem pour le V6 turbodiesel de 3,0-litres pour ceux et celles qui préfèrent les avantages d’un tel moulin.

Mais, ce qui retient surtout l’attention, c’est cette nouvelle appellation PowerBoost qui ajoute un moteur électrique de 35 kW (47 ch) à l’équation, ce dernier qui fait équipe avec le V6 biturbo de 3,5-litres. Le moteur électrique, logé entre la boîte de vitesses automatique à 10 rapports et le moteur 6-cylindres, vient donc bonifier le potentiel du moteur V6 EcoBoost tout en réduisant l’empreinte écologique de ce dernier. Notez également que ce groupe motopropulseur sera livrable sur tous les niveaux de finition du pickup – de XL à Limited – ce qui devrait faire plaisir aux entrepreneurs qui ne veulent pas nécessairement acquérir une version hyper luxueuse du F-150 pour leurs activités commerciales.

Cette motorisation PowerBoost devient du même coup la plus puissante de l’alignement, en plus d’offrir une autonomie (sur un seul plein) d’environ 1 100 km selon l’agence de protection de l’environnement américaine (EPA). De plus, l’addition de la technologie électrique n’a aucun effet sur les capacités du camion, le F-150 PowerBoost qui vient avec une capacité de remorquage de 12 000 lb.

Comme tout véhicule hybride, le Ford F-150 PowerBoost fait aussi appel à la récupération d’énergie en freinage pour recharger sa batterie au lithium-ion de 1,5 kWh logée sous le plancher du véhicule.

Le constructeur ajoute aussi un système d’énergie électrique à bord baptisé Pro Power, ce dernier étant disponible en option. Sur les livrées à motorisations thermiques, le système offre jusqu’à 2 kW d’énergie pour alimenter quelques appareils, tandis qu’en livrée hybride, le système en donne un peu plus, de 2,4 à 7,2 kW. Plus besoin de trimbaler une génératrice pour les petits travaux!

L’habitacle, également révisé pour 2021, voit quelques innovations apparaître comme ce levier de la boîte de vitesses automatique escamotable pour libérer un espace de travail plat entre les deux occupants de la première rangée. Les sièges de la première rangée peuvent aussi être repliés à plat (ou presque) pour ceux et celles qui voudront profiter de l’habitacle pour faire une sieste. Le nouveau système de conduite autonome ADA (pour Active Drive Assist) sera également disponible un peu plus tard, le nouveau F-150 qui pourra être mis à jour à distance. Autrement dit, ce système d’assistance de conduite ne sera pas disponible à la livraison des premiers exemplaires cet automne, mais plutôt d’ici le printemps 2021.

Il sera intéressant d’observer la réaction du public face à une livrée hybride du Ford F-150, surtout qu’une livrée purement électrique du même véhicule est elle aussi en route d’ici un an ou deux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here