L’avenir de smart en péril?

2018 smart fortwo | Photo: smart

C’est un secret de polichinelle que celui de la division smart qui s’enlise de plus en plus, depuis sa fondation en 1994 et le lancement en 1998. Tellement en fait que la direction du groupe Daimler pourrait prendre la dure décision de mettre fin au projet avant la fin de l’année, selon ce qu’avance Automotive News.

Le virage utilitaire de l’industrie automobile a des répercussions majeures sur une marque limitée à un seul modèle de microvoiture – avec ou sans toit amovible – qui intéresse de moins en moins d’acheteurs. Ajoutons à cela le fait que la smart fortwo n’a jamais été compétitive dans le créneau des citadines, son prix exorbitant qui s’adressait davantage à une clientèle en moyens. Qui plus est, le passage à l’électrique il y a quelques années à peine a gonflé encore plus le prix d’achat d’une voiture qui était déjà sur le déclin. Les chiffres de ventes sont en chute libre depuis ce moment.

Pour l’instant, smart est toujours présent dans plus de 40 marchés à travers le monde, mais il se pourrait bien qu’il ne le soit plus d’ici peu. Automotive News mentionne également le journal allemand Handelsblatt qui affirme avoir eu des discussions avec une source de Daimler qui aurait déclaré que le futur chef de la direction du groupe Daimler, Ola Kallenius, qui va remplacer Dieter Zetsche au mois de mai prochain, n’aurait aucune histoire avec smart et serait même prêt à fermer les portes de la marque si c’est nécessaire.

Pire encore, le constructeur Renault songerait à abandonner son partenariat avec Daimler, les deux joueurs qui ont partagé les coûts de développement pour la dernière smart fortwo et la Renault Twingo. Si cette entente est annulée, l’avenir de smart est loin d’être rose.

Il ne serait pas surprenant de voir une annonce en ce sens très prochainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here