La prochaine Mazda6 sera une BMW Série 3 japonaise

Ce n’est pas la première fois qu’un rapport indique la volonté de Mazda de s’immiscer dans le créneau des producteurs de mécaniques à six cylindres alignés. Il y a un peu moins d’un an, on apprenait que la marque nipponne travaillait sur deux moteurs 6-en-ligne, une carburant à l’essence et l’autre, au diesel.

Cette semaine, le magazine américain Car and Driver a ajouté un peu d’huile sur le feu avec son plus récent numéro illustrant 25 futurs modèles attendus dans les prochaines années. La publication avance même que la mécanique 6-cylindres en ligne sera boulonnée à bord d’une nouvelle génération de Mazda6, la berline intermédiaire qui passerait d’une architecture à roues motrices avant à celle d’une authentique berline sport à roues motrices arrière… comme pour la BMW Série 3.

De plus, le moteur 6-en-ligne, en plus d’être installé de manière longitudinale profiterait de la technologie SkyActiv-X récemment introduite sur certains moteurs 4-cylindres de la division. Toujours selon Car and Driver, il ne serait pas surprenant de voir apparaître une technologie hybride légère de 48 volts avec cette mécanique, une tendance de plus en plus répandue dans l’industrie depuis quelques années.

Comme le mentionne le magazine, la prochaine génération de la Mazda6 pourrait faire son apparition sur nos routes d’ici la fin de 2022. C’est donc de dire que le constructeur prévoit dévoiler la prochaine 6 prochainement, du moins d’ici le début de 2021. Toutefois, la pandémie qui affecte encore la grande majorité de la planète pourrait bien entendu retarder le projet quelque peu. La silhouette de cette future Mazda6 s’inspirerait quant à elle du prototype Vision Coupe dévoilé au Salon de Tokyo en 2017, une étude de style qui misait surtout sur un capot allongé au possible et une silhouette épurée, à l’image des récents modèles de la marque.

C&D va même jusqu’à lancer une puissance envisagée par Mazda – 350 chevaux pour être exact –, ce qui ferait de la berline la voiture la plus puissante de l’alignement. S’il est vrai que cette nouvelle architecture pour un véhicule Mazda va nécessiter des investissements importants de la part d’un petit constructeur, il ne faut pas s’étonner de voir apparaître cette technologie au sein de produits Toyota ou Lexus dans un avenir rapproché, Toyota et Mazda qui partagent notamment une usine au Mexique.

Pour l’instant, Mazda n’a rien confirmé sur cette future 6, mais ce passage à une plateforme à roues arrière motrices semble logique, ne serait-ce que pour appuyer les efforts des récentes campagnes, le constructeur qui cherche à rehausser son image dans l’arène automobile depuis quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here