La Lotus Evija: 2000 chevaux électriques

Lotus Evjia
Lotus Evjia | Photo: Lotus

C’est la toute première voiture électrique du constructeur britannique Lotus, et on l’a baptisée Evija. Première « nouvelle » monture chez Lotus depuis l’Evora (ça fait tout de même un bout), elle est également la première création depuis que l’entreprise est sous l’égide du géant chinois Geely.

La tendance est aux hypercars; avec la nouvelle génération du Tesla Roadster qui devrait arriver (un jour) et les efforts incalculables de Rimac, on compte sans contredit sur les électrons pour faire beaucoup, beaucoup de chevaux chez les petits constructeurs.

La carrosserie de l’Evija est complexe et a été façonnée grâce à d’innombrables heures en soufflerie. Le trait le plus frappant sur cette carrosserie est sans contredit l’arrière, avec ses feux qui agissent comme un diffuseur géant. À l’avant c’est plutôt générique, par contre.

Évidemment, la fibre de carbone est à l’honneur dans la construction de cette Evija, dont on estime le poids à 3700 livres.

Au chapitre de la propulsion, l’Evija usera de quatre moteurs électriques, lui donnant de fait la traction intégrale, mais aussi le vecteur de couple variable. Une batterie de 70 kWh alimentera ces moteurs, et les conducteurs pourront compter sur une autonomie d’environ 400 kilomètres.

Il y a un peu de sang canadien dans cette nouveauté automobile; l’entreprise Multimatic de Markham en Ontario s’est chargée de fournir les suspensions!

Lotus affirme que la production de l’Evija sera limitée à 130 exemplaires au coût de 2,1 millions de dollars américains chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here