Kia Soul 2020 : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années »

2020 Kia Soul | Photo: Louis-Philippe Dube

La Kia Soul me rappelle l’une des premières voitures de presse que j’ai empruntées : une Kia Soul 4u rouge vif de première génération avec une boite manuelle à 5 vitesses. La Soul fut l’une des instigatrices d’une courte mode automobile « cubiste », tout comme le Honda Element et le Nissan Cube, bien sûr.

Quelques années plus tard, la deuxième génération de Kia Soul débarque sur le marché, avec à son bord les hamsters-danseurs…

Aujourd’hui, le mouvement de la « voiture cube » a pris fin, et la courte existence des hamsters aussi. Après tout, ces petits rongeurs n’ont qu’une durée de vie de 2, voire 3 ans, avec un entraînement régulier dans la roue. Et avec le style de vie que menaient ces fêtards, nous n’avons pas été surpris lorsque Kia nous a dit qu’ils n’étaient plus.

La Soul, elle, est demeurée parmi nous. Jeune de corps, elle a gardé la même silhouette et est toujours équipée d’éclairage d’ambiance funky dans l’habitacle et d’une technologie de pointe pour plaire aux citadins nécessitant un moyen de transport qui répond à leurs besoins.

Évidemment, Kia veut utiliser la Soul pour attirer les nouveaux acheteurs. Mais on ne le dira jamais assez, vendre des voitures aux jeunes est, et sera toujours, un défi de taille.

Nous nous sommes rendus au centre-ville de Toronto pour rouler quelques heures au volant de la mouture 2020 de cette citadine.


Une évolution non négligeable

2020 Kia Soul | Photo: Louis-Philippe Dube

La Kia Soul a subi de subtils changements physiques entre sa première et sa deuxième génération. Pour ce 3e opus, les designers ont tout donné. Avec sa calandre gargantuesque, ses nouveaux phares et ses nouvelles jantes, elle hérite de plus de mordant.

Elle est aussi plus grosse, soit 55 millimètres de plus en longueur avec un empattement bonifié de 30 mm. Ceci se traduit par un plus grand dégagement pour les jambes, la tête et une plus grande capacité de chargement. Naturellement, la forme en cube est demeurée intacte.

La Kia Soul 2020 est animée par un moteur quatre cylindres de 2,0 litres développant 147 chevaux et un couple de 132 lb-pi. Il est jumelé à ce que Kia appelle une « IVT », une transmission intelligente à variation continue (CVT) qui a troqué sa courroie habituelle pour une chaîne chargée d’acheminer le couple aux poulies coniques. Un modèle électrique est également commercialisé pour 2020, mais celui-ci n’était pas disponible pour cet événement particulier.


Sur la route

2020 Kia Soul | Photo: Louis-Philippe Dube

Conduire une Kia Soul de 1re génération était une expérience quelque peu houleuse. Une direction floue donnait du fil à retordre à son conducteur dans les virages, et quand ça tournait, c’était le festival du roulis.

La Soul 2020 ne dispose malheureusement pas du moteur turbocompressé. Or, son couple est disponible presque instantanément sur pression de l’accélérateur. La CVT est réactive, l’échange de la courroie contre une chaîne métallique semble lui donner une meilleure réponse, ce qui se traduit par une accélération plus régulière. Enfin, les huit « vitesses » simulées sont étonnamment bien réglées et renforcent également la sensation de « passages » d’une boite automatique bien calibrée.

La traction intégrale n’est pas offerte en option non plus, ce qui est triste pour nos cœurs de Canadiens. Cependant, la tenue de route est tout de même bien équilibrée, les virages serrés sont exécutés avec agilité même à haute vitesse et la direction est beaucoup plus raffinée que ce que j’ai connu autrefois avec la Soul de première génération.

À l’intérieur, l’habitacle épuré est d’une ergonomie impressionnante. Le dégagement « vertical » à l’arrière était l’une des caractéristiques prédominantes de la 1re génération Soul, et cet espace a été augmenté pour charger des objets comme des plantes et des meubles IKEA déjà assemblés sans avoir à se contorsionner.


Conclusion

2020 Kia Soul | Photo: Louis-Philippe Dube

Passons à la caisse. La Kia Soul 2020 se décline en sept modèles, de LX à GT-Line Limitée. La Soul la moins chère vous coûtera 21 195 $ et la plus chère 29 595 $. La EX est plutôt bien équipée pour 22 895 $, avec des sièges avant chauffants, Apple CarPlay et d’Android Auto, un une gamme de dispositifs de sécurité active comme l’assistance d’évitement de collision frontale, l’assistance de maintien de voie, le détecteur de présence dans les angles morts et l’assistance d’évitement de collision transversale arrière, ainsi que d’un chargeur pour cellulaire sans fil, entre autres fonctions techniques.

Bien que la Kia Soul soit jeune de son physique et encore dotée de quelques gadgets quelque peu inutiles – comme un éclairage d’ambiance sonore « festif » -, elle est douée dans l’âme et certes bien équipée pour son prix. Certaines technologies incluses dans le modèle EX vous coûteraient cher si elles étaient ajoutées en option sur des véhicules rivaux. Et la valeur de revente est plutôt intéressante de nos jours chez Kia, donc vous devriez vous en tirer à bon compte quand viendra le temps de vous en départir.


Galerie photos de la Kia Soul 2020

 

Citation dans le titre : Pierre Corneille, Le Cid, p.207

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here