FCA retire son offre au groupe Renault

 

Finalement, l’union des deux géants n’aura pas lieu. C’est ce qu’a annoncé le constructeur FCA à travers un court communiqué qui confirmait que la proposition de s’unir au groupe Renault avait été retirée suite à quelques jours de négociations.

Toujours selon le communiqué, les conditions politiques actuelles en France ne sont pas favorables à un tel accord. Le groupe FCA est toujours convaincu des bénéfices qui pourraient découler d’une telle alliance entre les deux groupes.

Rappelons que la semaine dernière, le groupe FCA avait déposé une offre au Conseil d’administration de Renault, une proposition qui prévoyait l’intégration des deux groupes sous une seule et unique chambre des représentants. Cette alliance entre FCA, fort de ses marques Jeep, Ram et sa flotte de véhicules commerciaux notamment, et Renault, pour son expertise dans le créneau des petites voitures et de l’énergie électrique, aurait permis au groupe d’atteindre le troisième rang mondial derrière Volkswagen et Toyota.

FCA a malgré tout exprimé ses remerciements au Groupe Renault, et en particulier au chef de la direction, en plus des partenaires Nissan et Mitsubishi, les deux autres entités d’envergure attachées au constructeur français.

De son côté, le groupe Renault a également voulu remercier les efforts déployés par FCA, le partenaire Nissan, ainsi que les membres du Conseil d’administration de Renault.

« Nous considérons que cette proposition est opportune, ayant beaucoup de mérite industriel et d’attractivité financière, créant un leader mondial de l’automobile, basé en Europe. De plus, cette offre souligne l’attractivité de Renault de l’Alliance », a réitéré le communiqué du losange français.

Y aura-t-il une suite à cette idée d’unir deux des plus grands groupes automobiles au monde? Il est permis d’y croire, car une opportunité de la sorte ne se reproduira pas de sitôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here