Pourquoi il faut surveiller les dépôts d’huile

On a tous vu, un jour ou l’autre, un moteur de voiture souillé par l’huile, ce qui laisse souvent présager une fuite. Mais saviez-vous que ce type de dépôt existe aussi à l’intérieur des conduits? Appelé cambouis (la traduction de « engine sludge »), ces dépôts peuvent entrainer de sérieux problèmes mécaniques.

oil

Généralement provoqués par un manque d’entretien, ou par l’usage de produits lubrifiants de moindre qualité, la présence de cambouis est un peu semblable à celle du cholestérol dans le corps humain : elle bloque les artères, empêchant la libre circulation des liquides lubrifiants et entrainant un problème de friction.

Mais aller que l’huile sur le moteur est facile à déceler, le cambouis dans les tuyaux l’est moins. Des problèmes de démarrage peuvent être le signe de ce type de dégât, tout comme un avertissement du « check engine » lié aux capteurs d’oxygène. Une surabondance de cambouis fera en effet en en sorte que la combustion soit moins propres, déclenchant le capteur.

Même chose, vous l’aurez compris, pour le capteur de pression d’huile qui s’allumera si jamais la circulation des liquides lubrifiants venait à être entravée.

La surchauffe du moteur peut être un autre signe puisqu’un des rôles de l’huile qui circule est d’absorber une partie de la chaleur du moteur. Si l’huile circule moins bien, la chaleur le fera aussi.

Dans les faits cependant, seule une inspection détaillée permettra de savoir si le problème existe. La correction devra suivre le même chemin. La seule façon d’y parvenir est de démonter les composantes du moteur affectées, et de les nettoyer en profondeur.

Quant à la façon d’éviter ce problème, elle est fort simple. « Il suffit de respecter le calendrier d’entretien du manufacturier et de prendre des pièces d’origine, et ce genre de situation ne devrait normalement pas se produire », conclut le porte-parole de l’Ami Junior Mazda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here