Et si Fiat changeait notre vision d’une voiture électrique urbaine?

Fiat Centoventi Concept | Photo: FCA

Que se passe-t-il avec Fiat ? Le constructeur italien aurait sans aucun doute espéré un meilleur sort en Amérique du Nord, les ventes de ses quelques modèles qui n’ont pas vraiment montré de signes encourageants ces derniers mois. Même la sympathique 500 a mordu la poussière cette année, la citadine qui doit composer avec la mode utilitaire, notamment.

Heureusement, il y a peut-être un peu d’espoir à l’horizon, Fiat qui doit maintenant se tourner vers l’énergie électrique pour espérer survivre dans l’arène automobile mondiale, mais aussi attirer une clientèle plus sensible aux émanations toxiques des motorisations thermiques.

Le magazine britannique Auto Express a discuté du prototype Centoventi – dévoilé l’an dernier au Salon de l’auto de Genève – avec Olivier François, le président de Fiat, qui a confirmé que le travail avançait de ce côté. Le multisegment de poche purement électrique présenté l’an dernier n’est pas sans rappeler le Fiat Panda actuel, un véhicule cousin de la Fiat 500. Rappelons qu’au Salon de l’auto de Genève de cette année, celui qui n’a jamais ouvert ses portes, Fiat avait l’intention de montrer sa nouvelle Fiat 500e. Au lieu du public suisse, le constructeur a dû se contenter d’un dévoilement en ligne, avec les premières images de sa citadine remaniée pour accueillir une motorisation électrique.

Le prochain Panda, qui devrait s’inspirer fortement du concept de 2019, pourrait lui aussi recevoir une motorisation entièrement électrique, et peut-être même une configuration permettant d’ajouter des batteries au besoin pour les trajets plus longs. C’est ce qui était montré lors du dévoilement de 2019, le constructeur qui espère vendre cette idée de donner plus d’autonomie à sa clientèle via son réseau de concessionnaires.

Si on se fie aux chiffres donnés l’an dernier à Genève, le prototype Centoventi pouvait rouler sur une distance d’environ 60 milles (96 km) sur une seule charge avec sa batterie d’origine. Toutefois, en ajoutant des batteries supplémentaires à bord – le système de Fiat permettrait l’installation d’une telle batterie en cinq minutes environ –, l’autonomie du véhicule pourrait gonfler à plus de 300 milles ou 482 km, une distance plus qu’intéressante pour les automobilistes désireux de partir à l’aventure à l’occasion.

Ce modèle assez unique permettrait à Fiat de commercialiser une voiture urbaine à un prix avantageux – à cause de la batterie à faible capacité –, tout en donnant beaucoup de flexibilité aux propriétaires d’une telle voiture pour les randonnées plus longues du weekend. L’idée pourrait éventuellement se retrouver à bord d’un véhicule de production, qui sait?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here