Essai routier, Kia Sedona SXL+ 2015, la nouvelle norme

Il faut bien être sur un site automobile dédié à la gent féminine pour parler du plus masculin des monospaces, le Kia Sedona 2015. En effet, avec cette troisième génération de sa « minivan » Kia présente un produit qui est en rupture complète avec les dogmes que l’on reconnaît habituellement dans cette catégorie. Pour une rare fois, ce type de véhicule ne peut pas être qualifié de parfait « Soccer Mom ».

Kia Sedona SXL+ 2015
Kia Sedona SXL+ 2015

[review]

Plus affirmée que jamais avant

Je dois l’avouer, il ne m’est pas arrivé souvent de dire qu’un monospace est beau. Dans le cas présent, avec le Sedona, c’était la première fois que je me suis : « Ça, c’est joli. » En effet, Kia a réussi à intégrer des lignes, dynamiques et sportives à la boite carrée. Il faut rendre à César ce qui revient à César, l’équipe de Peter Schreyer a fait du bon boulot.

J’aime particulièrement l’avant et la grille en nez de tigre. On évite de tomber dans le populisme avec une calandre grise satinée qui fait différent de la brillance habituelle pour cette composante. On propose aussi un regard agressif avec des blocs optiques imposants avec une signature propre grâce au trait en DEL. On va plus loin avec un bouclier très bas qui intègre les antibrouillards et deux appliques de chrome qui cadrent le tout.

À la silhouette, on peut dire que Kia s’est inspiré du côté de Honda et son Odyssey avec la ligne de fenestration cassée derrière la porte coulissante. J’accorde une mention aux jantes de 19 pouces de la SXL au fini légèrement cuivré. Avec le bourgogne de ma version d’essai, le look était superbe. Pour ce qui est de l’arrière, l’originalité cède le pas au conformisme avec deux rectangles bien simples qui prennent vie la nuit avec leurs « Light Bars » caractéristiques à la marque. On complète avec des plaques de protection grise aux pare-chocs qui lui donne une envie d’aventure.

747 ou Airbus A380?

Non seulement, le Kia s’exprime bien avec son design extérieur, il en est de même pour ce qui est de la présentation de ses cabines. En effet, pour bien illustrer mes propos, le Sedona fait partie de la liste 2015 des plus beaux intérieurs selon la publication Ward’s, un honneur très significatif.

Il faut dire que Ward’s a raison. On se retrouve face à une planche de bord, évidemment très large, qui se veut à la fois élégante et fonctionnelle. Bien que le tout soit assez simple, ce qui lui donne une agréable touche est la décoration avec les multiples textures de bonne facture. On mélange les cuirs de différentes couleurs et les plastiques au fini laqué noir. Comme c’est la norme chez Kia, la finition est jalouse et dépasse de loin des standards actuels de la catégorie, même Honda ne fait pas mieux.

Ayant la SXL+ l’équipement est des plus complets, on dirait que l’on est en première classe à bord d’un 747 ou d’un Airbus A380. Peu importe l’endroit où l’on se trouve, le confort y est princier. Toutefois, là où l’on veut vraiment être, c’est sur la deuxième rangée avec les sièges capitaines. Ils bougent dans toutes les directions et en plus de s’incliner, peuvent déployer un repose-pied très invitant. Les seuls accessoires absents sont un moniteur pour regarder des films et des tablettes rétractables de travail.

Le conducteur n’est pas en reste avec une ergonomie sans faille. Les commandes sont très accessibles et faciles d’usage. Il ne manque absolument rien à bord du Sedona. En fait, on y retrouve plus d’équipement que dans bien des produits portant un logo de prestige.

La question de l’espace ne pose pas problème. On profite de dégagements très généreux pour tous les occupants, même ceux de la troisième ligne. Les concernant, la seule concession sera au niveau de la largeur pour les hanches et les épaules. Un point que j’ai noté et qui m’a étonné et l’étroitesse de l’ouverture des portes latérales. Elles font pieds 12 pieds de long, mais l’on n’en bénéficie pas vraiment. Pour ce qui est du coffre, on jouit à la base de 960 litres. On arrive rapidement 2 220 litres en rabattant la banquette dans le plancher avec un mécanisme simple. Pour la totale, aussi bien dire un entrepôt sur roue, on peut faire abstraction de tout passager et obtenir une aire de 4 022 litres.

Le bon choix

Kia tout comme ses compétiteurs ne s’est pas cassé la tête pour l’aspect mécanique de son monospace. On retrouve le même V6 de 3.3 litres que l’on connaît de plusieurs autres produits de la grande famille Hyundai/Kia. Avec sa puissance de 276 chevaux, c’est amplement suffisant. Il accorde un beau mélange de force et de souplesse. Évidemment, la transmission à six rapports contribue à maximiser les performances. Il faut dire que la majorité de l’essai s’est fait seul à l’exception d’une fois où j’ai trimbalé un lave-vaisselle! Au compte, j’ai obtenu une moyenne très intéressante de 11.5 litres 100km/h. Naturellement, avec les enfants, la belle-mère, le chien et les bagages, sans parler d’une possible tente-roulotte, la consommation grimpera en flèche.

Voiture ministérielle

Ayant flirté avec les milieux politiques dans une autre vie, je sais le genre de produits que nos chers ministres adorent bien pour faire la navette entre leur circonscription et l’Assemblée nationale. L’une des premières choses que je me suis dit au volant du Sedona c’est à quel point le confort de roulement est impressionnant. Sérieusement, on flotte sur la route sans sentir la moindre imperfection. Le type que les élus aiment!

Il est certain que la conduite n’est pas très dynamique, mais elle n’a rien à envier à personne, pas même à la sacro-sainte Honda Odyssey. La direction suit la norme, mais comme toujours, un peu plus de précision pourrait rendre le tout plus agréable. Les suspensions reçoivent la note de 10 sur 10 tant elles font bien le travail. Il n’y a que le freinage que j’aimerai avec plus de mordant. Les distances d’arrêt m’ont apparu un peu longues, mais rien qui ne nuise à la sécurité.

Conclusion

Il n’y a pas un seul soupçon de doute dans ma tête, le Kia Sedona est la nouvelle norme dans ce segment de plus en plus petit. Ceux qui doivent se procurer un tel produit pour une collection de raisons pratiques et logiques, il s’agit d’un véhicule à retenir et mettre au sommet de la liste. Non seulement, c’est le plus beau monospace, il est assez puissant, ultra-spacieux, confortable, polyvalent, économique, plus fiable que les autres et surtout, même complètement équipé il ne passe pas la barre des 50 000 $.

Kia Sedona SXL+ 2015 : 48 025 $

Modèles à partir de : 29 310 $

Moteur : V6 3.3 litres

Puissance : 276 chevaux à 6 000 tr/min

Couple : 248 lb-pi à 5 200 tr/min

Transmission : Automatique Sportmatic à six rapports

Consommation (Ville) : 14.2 litres/100km

Consommation (Route) : 10.5 litres/100km

Consommation (Observée) : 11.5 litres/100km

Images Kia Sedona SXL+ 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here