Essai routier Chevrolet Impala 2014 – Enfin du style

S’il y a bien une voiture qui avait besoin d’un nouveau style, c’était la Chevrolet Impala. Ce qui était auparavant une voiture capable de définir le mot anonyme affiche désormais un style unique et agressif qui a même attiré quelques regards lors de notre essai.

2014-Chevrolet-Impala-LTZ-040-medium

[review]

Mais sous sa nouvelle robe se cache une voiture qui peut désormais rivaliser à pied égal avec les gros noms de son segment. Ces gros noms, ce sont la Toyota Avalon, la Chrysler 300, la Ford Taurus et la Hyundai Genesis. Tous ces modèles ont été redessinés au cours des deux dernières années, et Chevrolet se devait de renouveler l’Impala afin de demeurer compétitif.

Est-ce qu’elle est performante?

Notre modèle d’essai était équipé du moteur V6 de 3.6 litres développant 305 chevaux et 264 lb-pi de couple. Sur papier, la puissance semble élevée, mais en raison du poids important de l’Impala, elle s’avère tout simplement adéquate.

Cela ne veut pas dire que la voiture manque de puissance, au contraire. En réalité, elle répond rapidement lorsque l’on appuie sur la pédale droite tout en étant dynamique au moment de dépasser sur l’autoroute.

Il est également possible d’opter pour un moteur quatre-cylindres de 2.5 litres offrant quant à lui 196 chevaux. Bien que nous n’ayons pas eu l’occasion d’évaluer ce moteur, il est certain que les accélérations et les reprises seront moins inspirantes. Il s’avère par contre plus économique.

Peu importe le moteur choisi, la seule boîte de transmission offerte dans l’Impala 2014 est une automatique à 6 rapports. Elle effectue son travail en se faisant oublier, une caractéristique qui sera appréciée des consommateurs attirés par ce segment.

Essai routier Chevrolet Impala 2014

Est-ce qu’elle est confortable?

La Chevrolet Impala 2014 est une voiture qui compte sur son confort comme argument de vente principale. Oui la voiture affiche une silhouette plus agressive cette année et oui l’aspect performance a été amélioré, mais il n’en demeure pas moins que parcourir de grandes distances sans fatiguer ses occupants est son objectif premier.

Les sièges sont souples et supportent bien le corps, même après plusieurs heures. Sur l’autoroute, le silence de roulement apaise les passagers et la voiture, malgré ses dimensions imposantes, demeure agile sur l’autoroute ou en ville.

Il faut un certain temps pour s’habituer à la console centrale moderne, mais il faut donner crédit à Chevrolet d’avoir conservé les commandes rotatives pour le système audio et la climatisation. Il est plus facile d’ajuster l’un ou l’autre que dans une Lincoln MKZ, par exemple.

Dans les versions mieux équipées de la Chevrolet Impala, l’on retrouve certains éléments agrémentant de façon notable le confort comme le volant chauffant, les sièges ventilés et le système de climatisation à deux zones.

Est-ce qu’elle est spacieuse?

Si on considère l’achat d’une Chevrolet Impala 2014, c’est que l’on veut une voiture spacieuse sans nécessairement désirer un véhicule utilitaire sport. À ce niveau, la nouvelle Impala offre un habitacle plus spacieux en terme de volume que l’Avalon et la Taurus, et se compare très bien aux autres modèles de son segment également.

À l’avant, un environnement dégagé crée une impression d’espace qui agrémente les longues randonnées. Le seul bémol serait l’espace pour la tête qui n’est pas aussi généreux pour les plus de 6 pieds que ce qu’offre l’Avalon par exemple.

Le coffre affiche un volume de chargement de 532 litres, soit suffisamment d’espace pour partir en vacances avec quatre personnes en plus de leurs bagages pendant quelques jours.

2014-Chevrolet-Impala-007-medium

Est-ce qu’elle est économique?

Il ne faut pas s’attendre à consommer moins de 10.0 litres aux 100 kilomètres en moyenne avec l’Impala équipé du moteur V6. Les dimensions du modèle ainsi que la puissance du moteur rendent la tâche impossible. Cela étant dit, ce segment ne regorge pas de véhicules à vocation économique, et seule la Toyota Avalon à moteur hybride fera remarquablement mieux au chapitre de la consommation.

Notre semaine d’essai s’est soldée par une consommation moyenne de 12.1 litres aux 100 kilomètres, mais nous étions en plein hiver, alors objectivement ce n’est pas si mal. Ceux et celles qui préfèrent une meilleure économie à des performances inspirées devraient se tourner vers le modèle à moteur quatre-cylindres.

Comment se comporte-t-elle en hiver?

Tel qu’indiqué précédemment, notre essai a eu lieu en hiver, entre la période de Noel et le Jour de l’an pour être plus exacte. Bien que la Chevrolet Impala ne soit offerte qu’avec la traction avant, le poids du véhicule contribue à assurer une certaine stabilité que nous avons pu mettre à l’épreuve à quelques reprises.

La voiture est solide sur une route enneigée, et le système de contrôle de la traction et de la stabilité assure la sécurité des occupants sur une route sinueuse glacée. Un modèle à traction intégrale sera toujours supérieur à un modèle à traction avant dans la neige, mais tout compte fait, l’Impala se débrouille bien lors de la saison froide.

Conclusion

L’ancienne Chevrolet Impala n’avait aucune personnalité. La nouvelle est beaucoup plus charmante et inspirante. L’on aime la nouvelle silhouette et le confort et l’espace de l’habitacle. Au final, Chevrolet a conçu une voiture qui plaira à sa clientèle cible.

Images Chevrolet Impala 2014

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here