Accueil / Nouvelles / Devriez-vous acheter une Volkswagen Beetle Final Edition 2019 ?

Devriez-vous acheter une Volkswagen Beetle Final Edition 2019 ?

 

2019 Volkswagen Beetle Final Edition | Photo: Volkswagen

Pour la troisième fois de son histoire, Volkswagen présente une édition finale de sa Beetle. Ça s’est produit au début des années 2000 alors le modèle original en arrivait – finalement – à la fin de son cycle de vie. Puis, la New Beetle, qui a pour sa part fait ses débuts en 1998, est venue tirer sa révérence en 2011 avec une version d’adieu. Remplacée une année plus tard par la Beetle que l’on connaît aujourd’hui, c’est au tour de cette dernière d’avoir droit à un dernier tour d’honneur.

C’est fini pour la Beetle, nous dit-on. Avec le passé du modèle, contentons-nous de hocher la tête. En fait, on considère la chose comme un au revoir, car on imagine mal une gamme Volkswagen sans Beetle.

Une version électrique, peut-être, pour relancer la carrière du modèle ? La chose n’est pas impossible, mais pour l’instant, ce n’est pas là-dessus que nous allons nous concentrer. Plutôt, posons-nous une question simple ; on achète ou n’achète pas cette version « finale » de la Volkswagen Beetle ?

2019 Volkswagen Beetle Final Edition | Photo: Volkswagen

Commençons par les arguments en faveur

1 – Qualité générale

Oubliez le fait que ce soit la Beetle et qu’on nous propose une supposée édition finale, la voiture demeure solide et ses qualités sont méconnues du grand public. Parmi elles, celle d’être assemblée sur le châssis de la Golf de sixième génération. Ce dernier, rigide, fait que le comportement routier du produit est sain. En prime, on se sent engagé derrière le volant.

2— C’est une Beetle !

Une fois qu’on établit que le modèle est de qualité, considérons maintenant le fait qu’il s’agisse de la Beetle, un nom iconique dans l’histoire de la marque. Et si on parle vraiment d’une édition finale, les unités millésimées 2019 pourraient conserver une meilleure valeur sur le marché, voire être appelée à en prendre un jour si vous gardez la voiture très longtemps. Et, à ne pas négliger, si la Beetle revient un jour, elle sera probablement électrifiée ; la version 2019 est possiblement la dernière de sa race, ce qui pourrait ajouter à son cachet.

3 – Parce qu’une décapotable…

Parce qu’une décapotable, ça demeure une valeur sûre sur le marché de la pièce de collection. Si vous comptez garder le modèle longtemps, il est évident que vous perdrez peu après une vingtaine d’années, à condition de vous assurer de son bon fonctionnement et de conserver cette dernière dans un état impeccable. Ainsi, oui à une Beetle décapotable, surtout qu’à 28 475 $, ce type de proposition ne court pas les rues.

4 – Pour son style unique

Même si elle ne fait plus courir les foules comme jadis, la Beetle propose un style unique et cette simple réalité la rend intéressante. Qui plus est, ce dernier va assurément bien vieillir. À preuve, le modèle 2019, qui présente la même mine qu’il y a huit ans, est encore joli. Dans son cas, on parlera toujours d’un classique. Une voiture qui traverse bien l’épreuve du temps demeure attrayante pour les générations futures.

2019 Volkswagen Beetle Final Edition | Photo: Volkswagen

Les arguments contre

1 – Pas la plus pratique

À moins que vous cherchiez une deuxième voiture pour vos escapades du week-end, la Beetle n’est pas l’auto la plus conviviale au quotidien. La banquette arrière n’est pas très accueillante et le coffre, lorsque les sièges sont relevés, n’est pas très logeable. Au moins, il est possible de les rabattre pour obtenir plus d’espace, mais une fois rendu là, le choix d’une Golf est tout désigné. D’ailleurs, l’ennemi de la Beetle, c’est la Golf ; l’existence de la deuxième rend caduque celle de la première.

2 – Une époque révolue

C’est bien beau la nostalgie, mais il vient un temps où il faut passer à autre chose. Malheureusement, ce moment est venu avec la Beetle. Si on croit faire l’achat d’un modèle de collection, ce qui n’est peut-être pas faux, quelle en sera la pertinence dans 20 ou 30 ans alors que les voitures à essence seront devenues des raretés ? Trop de points d’interrogation pour prendre un risque uniquement basé sur le fait que l’achat du modèle peut représenter un investissement.

3 – Mécanique anémique

Cette dernière édition de la Beetle ne propose qu’un seul moteur, soit un 4-cylindres turbo de 2 litres offrant 174 chevaux et 184 livres-pieds de couple. Pour une voiture prétextant être sportive et pour une édition d’adieu, c’est bien triste. Qui plus est, il existe un délai désagréable entre le moment où on enfonce l’accélérateur et celui où l’information est relayée à la mécanique. Bref, on regrette le temps où la Beetle avançait des moulins plus dynamiques qui servaient aussi la Golf. Tiens, encore elle qui revient sur le sujet.

4 – Une édition finale bien triste

L’achat d’une édition ultime de la Beetle aurait pu représenter quelque chose d’intéressant si Volkswaven y avait mis du cœur. En ne proposant que quelques couleurs ou jantes uniques pour ce modèle d’adieu, le constructeur nous montre tout l’intérêt qu’il porte envers lui. Bref, on semble vouloir passer à autre chose rapidement chez la firme allemande et il y a peut-être quelque chose à comprendre ici pour le consommateur.

À Propos Daniel Rufiange

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*