Mercedes-Benz dévoile l’EQA 250

Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz

L’alignement électrique de la marque à l’étoile d’argent vient de doubler. Après le multisegment EQC (aux dimensions similaires à celles d’un GLC), c’est au tour de l’EQA de faire son entrée dans l’arène électrique. Mercedes-Benz a en effet procédé au dévoilement de son deuxième modèle purement électrique, l’EQA 250 qui n’est pas sans rappeler l’actuel GLA qui, rappelons-le, peut hériter de trois niveaux de performance, à partir d’une mécanique 4-cylindres turbo bien entendu!

Mais, revenons à ce nouveau modèle électrique qui, au moment d’écrire ces lignes, n’a pas encore été confirmé pour le continent nord-américain. Gageons que les stratèges de la marque y songent grandement, surtout avec le Président Joe Biden plus favorable à la propulsion électrique. Quant à l’engouement pour l’automobile électrique au Canada, elle est bien réelle dans les provinces où les rabais gouvernementaux sont en vigueur.

L’EQA 250 reprend la silhouette du GLA, mais a droit à quelques exclusivités comme ce bouclier flanqué d’un panneau qui fait office de calandre ou cette bande lumineuse qui traverse le véhicule de gauche à droite à l’arrière, au lieu des feux de position plus conventionnels du GLA. Et puis, il y a ces jantes au design élégant qui complètent l’ensemble.

Contrairement au GLA, l’EQA 250 n’aura droit qu’à un seul groupe motopropulseur au départ. L’EQA 250 sera mu par un moteur électrique logé entre les deux roues avant motrices via une transmission à un rapport. La puissance du moteur est de 188 chevaux et le couple optimal est de 277 lb-pi. Sous le plancher, un bloc de batteries d’une capacité de 66,5 kWh fait aussi partie de la formule, ce dernier qui peut être rechargé jusqu’à 80 % en une trentaine de minutes à partir d’une borne rapide jusqu’à concurrence de 100 kW.

Le Mercedes-Benz EQA 250 est capable de parcourir une distance de 264 milles (ou 425 km) selon la méthode de calcul WLTP. Autrement dit, si le constructeur décidait d’ajouter l’EQA à la gamme nord-américaine, cette autonomie entre les recharges serait réduite quelque peu. Là où ça devient intéressant pour une potentielle commercialisation chez nous, c’est la volonté du constructeur à développer d’autres livrées de l’EQA, dotées d’une paire de moteurs et, du même coup, d’un rouage intégral. La performance serait accrue, tout comme l’autonomie.

Si l’extérieur s’inspire du GLA, c’est également le cas à l’intérieur, la planche de bord qui vend la mèche à ce niveau. Toutefois, à l’instar de la robe extérieure, le tableau de bord reçoit également des accents bleu et or rose, à la discrétion du consommateur, tandis que le système de navigation se distingue lui aussi par sa capacité à trouver des stations de recharge.

Il sera intéressant de voir si l’EQA 250 sera éventuellement offert chez nous, mais pour l’instant, il ne s’agit que d’une possibilité.

Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz
Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz
Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz
Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz
Mercedes-Benz EQA 250 | Photo: Mercedes-Benz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here