Le nouveau Hyundai Tucson enfin dévoilé

 

Hyundai a profité de la flexibilité d’un dévoilement virtuel pour lever le voile sur son nouveau Tucson cette semaine, le VUS compact qui en est déjà rendu à sa quatrième génération, plus de quinze ans après l’arrivée du premier modèle. Avec la popularité et l’importance de ce segment, le géant coréen a même décidé d’offrir son nouvel utilitaire en version régulière et allongée, selon les besoins du marché. Sans surprise, les États-Unis et le Canada vont recevoir le Tucson à empattement allongé.

Le département a fait du beau travail, car le Tucson porte plutôt bien cet étirement au niveau de la portière arrière, le tout étant probablement dû à cette silhouette découpée au couteau, elle qui s’inspire du concept Vision T montré au Salon de Los Angeles à l’automne 2019. On peut également féliciter les concepteurs d’avoir accouché d’un véhicule au design unique, le bouclier qui intègre même les blocs optiques à même la grille de calandre. À ce sujet, les phares disparaissent lorsqu’ils sont éteints, une particularité du nouveau Tucson.

De profil, la fenestration du Tucson est délimitée par cette bande argentée qui se prolonge jusqu’à la base de la lunette arrière. Les arches de roues sont également d’apparence robuste, il faut l’avouer. Quant au postérieur, il a droit à la technologie DEL au niveau des feux de position.

Si le design extérieur surprend, c’est encore plus vrai à l’intérieur avec cette planche de bord qui accueille deux écrans de 10,25 pouces de largeur, celui derrière le volant qui a même perdu sa casquette comme c’est le cas pour la très grande majorité des véhicules sur la route. Les designers ont aussi trouvé le moyen de dissimuler les buses de ventilation aux deux extrémités du tableau de bord. Hyundai a aussi confirmé que le Tucson était plus volumineux à l’intérieur, à raison de 109 litres! Toutefois, on soupçonne que ce gain est dû à l’empattement allongé.

Sous le capot, le nouveau modèle voit son choix mécanique changer quelque peu. En effet, le moteur de base est un bloc 4-cylindres atmosphérique de 2,5-litres. Ce dernier livre une puissance de 190 chevaux et un couple optimal de 182 lb-pi. Jumelé à la boîte automatique à huit rapports, ce groupe motopropulseur risque d’être le plus populaire sur notre marché.

À moins que l’électrification n’intéresse les consommateurs, car Hyundai va enfin proposer une livrée hybride et même un modèle hybride rechargeable. Le constructeur a dévoilé les détails entourant la version hybride, cette variante qui sera équipée du moteur 4-cylindres turbo de 1,6-litre de cylindrée, le moulin une fois jumelé au système hybride, qui atteint la puissance assez intéressante de 230 chevaux et le couple de 258 lb-pi. Hyundai n’a pas dévoilé le type de boîte de vitesses qui serait boulonné à bord de cette livrée, mais tout porte à croire qu’elle sera automatique. Aucun détail n’a été fourni non plus sur ce futur Tucson hybride rechargeable, mais à l’image du RAV4 Prime de Toyota, cette livrée risque d’être plus puissante et capable de rouler sur une distance appréciable en mode électrique.

Hyundai a aussi confirmé la venue éventuelle d’une livrée N Line aux prétentions sportives, ce qui porterait le nombre de livrées à quatre… lorsque le VUS arrivera sur nos routes quelque part en 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here