L’usine Tesla de Fremont va rouvrir ses portes le 29 avril

2020 Tesla Model Y | Photo: Tesla

Le constructeur Tesla va demander à quelques-uns de ses employés de son usine de Fremont en Californie de reprendre le travail cette semaine, selon un rapport de Bloomberg News. Ce retour au travail prévu pour le 29 avril devance toutefois l’ordre de la région de la baie de San Francisco qui doit prendre fin le 3 mai, pour un retour à la normale le lundi 4 mai.

Selon ce qu’affirme Bloomberg News, les dirigeants de la seule usine nord-américaine de la marque auraient contacté leurs employés en leur demandant s’ils prévoyaient revenir au travail le 29 avril.

Le plan initial était de reprendre les opérations de l’usine le 4 mai comme prévu, mais il semble que l’agenda de l’établissement californien ait changé en cours de route. Selon des estimations de la firme Crédit Suisse, la fermeture de l’usine signifie que le constructeur enregistre des pertes de 300 millions de dollars par semaine.

Rappelons que Tesla a récemment entamé la production de son deuxième véhicule utilitaire, le Model Y, le nouveau venu qui vient épauler la berline Model 3 dans le créneau un peu plus abordable de la voiture électrique. Autrement dit, ce deuxième modèle accessible est primordial pour la marque.

Cet arrêt imprévu lié à la pandémie est certainement une mauvaise nouvelle pour Tesla qui vient à peine de se sortir de plusieurs années de pertes financières. L’usine de Fremont est également responsable de la production des autres modèles de la marque, soit les berlines Model S et Model 3, sans oublier le grand frère du Model Y, le Model X.

Et les autres?

Ce retour au travail va-t-il influencer d’autres constructeurs qui ont déjà affirmé que leurs usines nord-américaines allaient reprendre leurs activités normales à compter du 4 mai? On sait déjà notamment que Hyundai, Toyota et Volkswagen veulent reprendre leurs opérations le 4 mai comme prévu. D’autres, les Trois Grands constructeurs américains notamment, pourraient prolonger la fermeture de leurs installations, le syndicat UAW (United Auto Workers) qui recommande à ses membres d’attendre jugeant que les risques sont trop grands pour les travailleurs de l’industrie automobile.

Au Canada, il faudra surveiller les instances gouvernementales sur la réouverture des usines de l’industrie, l’aile canadienne de Toyota qui affirme vouloir rouvrir ses portes à partir du 4 mai par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here