La Turquie dévoile son tout premier véhicule 100% électrique

Dans les faits, c’est le tout premier véhicule assemblé entièrement en Turquie. Et le projet est fortement appuyé (et financé) par le gouvernement ; le chef du parti au pouvoir (AK) et président turc, Tayyip Erdogan, en a fait une affaire personnelle afin de démontrer la prospérité économique du pays, qui est impliqué dans un conflit politique avec la Syrie.

Avec un investissement de 22 milliards de liras (près de 5 milliards de dollars canadiens) échelonné sur une période de 13 ans, la Turquie prévoit produire environs 175 000 véhicules électriques destinés au marché national, mais également européen.

La marque Togg, dont l’emblème est apposé à l’avant et à l’arrière du prototype présenté par Erdogan, représente le consortium Turkey’s Automobile Initiative Group formé de plusieurs entreprises Turques. Né en 2018, ce regroupement est composé du Groupe Anadolu, BMC, Groupe Kok, le fournisseur de sans-fil Turkcell et Zorlu Holding. À sa tête siègent l’ancien exécutif du Bosch Gurcan Karakas et l’ancien chef de la direction de la branche coréenne de General Motors Sergio Rocha.

À l’heure actuelle, nous ne connaissons pratiquement aucune spécification technique reliée au prototype dévoilé. Par contre, les représentants de Togg affirment qu’ils seront en mesure d’amorcer la production d’un VUS compact dès 2021. Les autorités turques, quant à elles, affirment qu’un réseau national de bornes de recharges sera mis en services dès 2022.

Rappelons que Ford, FCA, Renault, Toyota et Hyundai ont tous opéré ou opèrent actuellement des usines en Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here