Plus de nouveaux moteurs thermiques chez Mercedes-Benz

Mercedes-Benz Vision EQS | Photo: Mercedes-Benz

Les changements climatiques sont à l’ordre du jour ces temps-ci avec des manifestations tenues un peu partout à l’échelle mondiale. Cette prise de conscience globale a évidemment des effets sur les décisions prises par les hautes instances des constructeurs automobiles. On observe d’ailleurs depuis quelques mois (et même quelques années) ce virage vers l’énergie électrique au sein de marques qui, il y a à peine cinq ans, n’auraient jamais même considéré de troquer les mécaniques traditionnelles pour un moteur alimenté par un bloc de batteries.

Ce virage ne se fera pas du jour au lendemain, les constructeurs qui doivent considérer plusieurs facteurs avant de reléguer les moteurs à combustion interne aux oubliettes, notamment l’épineux dossier du réseau d’énergie qui doit encore se développer à vitesse grand V.

Mais, comme l’a appris le magazine allemand Auto Motor und Sport, le constructeur Mercedes-Benz n’aurait plus l’intention de développer une nouvelle génération de moteurs thermiques. En revanche, la division allemande veut miser sur les groupes motopropulseurs électriques. C’est ce qu’a déclaré à la publication allemande le directeur du développement de Daimler, la compagnie mère de Mercedes-Benz, Markus Schaefer.

Le développement interrompu des mécaniques thermiques n’empêche pas le changement de quelques composantes attachées à ces blocs, ne serait-ce que pour améliorer la performance ou l’efficacité de ceux-ci.

D’ailleurs, en attendant le virage complet vers l’électrique, le constructeur à l’étoile d’argent pourrait aussi poursuivre la réduction des cylindrées à bord de ses modèles existants. Il ne faudrait pas s’étonner de voir apparaître des bolides AMG avec la plus récente évolution du moteur 4-cylindres turbo de 2,0-litres de cylindrée, le moulin qui livre quand même la bagatelle de 421 chevaux et 369 lb-pi de couple et qui peut très bien être adapté aux plateformes à roues motrices arrière.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le moteur à combustion interne est loin d’être écarté de l’équation chez Mercedes-Benz – ou ailleurs dans l’industrie – à court ou moyen terme, mais cette annonce de M. Schaefer confirme l’inévitable : le moteur à explosion est voué à disparaître!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here