Essai routier Audi A3 E-Tron 2016 : la voiture de ville

Si vous vous demandez ce que l’Audi A3 E-Tron 2016 a de spécial comparativement à toutes les autres A3, il faut jeter un coup d’œil sous le capot. En premier lieu, sachez qu’E-Tron est le nom qu’Audi donne à tous ses modèles dotés d’un moteur électrique et qu’à l’heure actuelle, seulement la famille A3 a droit à une telle variante.

Audi_A3_e-tron_2106-3

[review]

Mais l’A3 E-Tron 2016 n’est pas une voiture électrique, mais plutôt une voiture hybride enfichable. Cela signifie que vous avez également un moteur à essence, un quatre cylindres turbo de 1,4 litre développant 150 chevaux, pour prendre le relais quand la batterie de 8,8 kWh n’est plus en mesure d’alimenter la motorisation électrique. La puissance totale des deux moteurs se chiffre à 204 chevaux et 258 lb-pi de couple.

Lorsque la batterie est complètement chargée par contre, vous pouvez parcourir sur papier 36 kilomètres sans consommer d’essence. Il faut compter environ 8 heures pour charger la batterie avec une prise de courant traditionnelle tandis qu’une prise de 240 volts recharge la voiture en 2,5 heures.

Concrètement, cela signifie que lorsque vous quittez le matin avec votre A3 E-Tron complètement chargée, vous serez en mesure d’effectuer vos déplacements vers le bureau ou faire vos commissions sans consommer d’essence si la distance totale ne dépasse pas 36 kilomètres.

Audi_A3_e-tron_2106-42

Un propriétaire d’A3 E-Tron dont le bureau se trouve à 15 kilomètres de la maison pourrait donc en théorie utiliser l’Audi toute la semaine sans jamais utiliser une seule goutte de carburant. Et même si l’on doit se rendre plus loin, le moteur à essence est en mesure de prendre le relais une fois la batterie épuisée ce qui permet alors d’aller n’importe où, comme une voiture normale.

Il s’agit essentiellement du meilleur de deux mondes pour quiconque souhaite réduire sa facture d’essence sans pour autant restreindre ses déplacements.

Seul bémol par contre, l’autonomie réelle de l’Audi A3 E-Tron 2016 est plutôt de 15 à 20 kilomètres avec le moteur électrique. Des facteurs comme les conditions météorologiques, le comportement routier et le trajet utilisé jouent beaucoup sur la charge de la batterie, plus que d’autres voitures électriques essayées par le passé. Par exemple, notre trajet quotidien comprend une portion d’environ 5 kilomètres sur autoroute. Cette section réduit à zéro notre autonomie même s’il nous reste généralement une quinzaine de kilomètres lorsque nous empruntons la voie rapide.

Bien sûr, en roulant plus lentement, en évitant d’accélérer brusquement et en réduisant l’utilisation du système de climatisation, notamment, il est possible de maximiser l’autonomie. Mais parcourir 36 kilomètres avec le moteur électrique uniquement? Tout un défi. Nous essayerons plutôt de nous rendre à 30 kilomètres au cours de prochaines semaines et nous ferons un compte rendu de notre tentative sous peu.

Audi_A3_e-tron_2106-10

Mais même s’il est très difficile de passer la barre des 30 kilomètres, difficile de critiquer le côté économique de l’Audi A3 E-Tron 2016. En effet, la consommation moyenne affichée de notre voiture d’essai se chiffre à 3,1 litres aux 100 kilomètres.

Pas si mal pour une voiture qui propose un comportement routier aussi agile et dynamique tout en étant confortable et silencieuse. L’Audi A3 E-Tron s’avère une excellente routière, elle qui est dotée d’une conduite stable et prévisible qui met immédiatement en confiance le conducteur ou la conductrice. Sans l’apport du moteur électrique cependant, la consommation grimpe à 8,1 litres aux 100 kilomètres.

À l’intérieur, l’on s’habitue au système d’infodivertissement après quelques semaines tandis que la finition est exemplaire. Il est vrai que l’habitacle est très sobre, voire même quelque peu austère, mais si l’on n’aime pas le fla-fla, nous y verrons que le raffinement typique des voitures de luxe allemandes.

Audi_A3_e-tron_2106-40

Mentionnons également que la présence d’une motorisation électrique ne vient pas réduire l’espace de chargement comme c’est souvent le cas dans les voitures hybrides. Le coffre affiche une capacité de chargement de 386 litres ce qui n’est pas énorme, mais permet tout de même de transporter des objets plus hauts qu’un coffre de berline grâce à la présence du hayon. Les places arrière conviendront à des enfants tandis que les places avant offrent un bon dégagement pour les adultes plus grands.

Après deux mois au volant de notre Audi A3 E-Tron 2016, la seule vraie déception est l’autonomie moins élevée que ce qui est promis par le constructeur. Pour le reste, voici une voiture très agréable à conduire qui charme par son confort et son équilibre.

Images Audi A3 2016 E-Tron

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here