Essai Routier Fiat 500 Turbo 2013 – Pur plaisir

La Fiat 500 est une voiture qui met l’accent sur le plaisir de conduire et l’économie d’essence. La nouvelle Fiat 500 Turbo 2013, elle, est tout aussi amusante à conduire et somme toute économique, mais elle est également beaucoup plus puissante tout en affichant une silhouette exclusive qui ne manque pas de faire tourner les têtes. Il s’agit d’un modèle qui vient rajouter du piquant à la gamme 500 tout en étant plus docile que le modèle Abarth.

Essai Routier Fiat 500 Turbo 2013

Est-ce que la Fiat 500 Turbo 2013 est performante?

Dès qu’une voiture a le mot turbo dans sa nomenclature, nous sommes en droit de nous attendre à de bonnes performances. Nous pouvons affirmer dès les premières minutes derrière son volant que c’est le cas de la nouvelle Fiat 500 Turbo. D’ailleurs, le son émanant de l’unique sortie d’échappement rectangulaire dès que l’on tourne la clé dans le contact est un signe que cette Fiat turbocompressée est une tout autre voiture que la Fiat 500 à moteur conventionnel.

La Fiat 500 Turbo est le pont entre la Fiat 500 entrée de gamme et la Fiat 500 Abarth. Son moteur de 135 chevaux et 150 lb-pi de couple offre des accélérations convaincantes et des reprises tout aussi satisfaisantes. Dès que l’on appuie sur la pédale droite, l’on ressent une poussée dans le dos qui est absente dans la Fiat 500 de base propulsée par un moteur de 101 chevaux. Par contre, les performances ne sont pas aussi incisives que celles de la 500 Abarth, mais certains diront que cela est un avantage compte tenu que la Abarth peut parfois être un peu trop extrême pour les gouts de certains.

Ce qui impressionne le plus de la Fiat 500 Turbo au-delà des performances est sa tenue de route et son agilité qui font en sorte que la voiture se pilote du bout des doigts. Accélérer en ligne droite est bien plaisant, mais c’est lorsque l’on se retrouve sur une route en lacet que la 500 Turbo est en mesure de réellement nous coller un sourire au visage. Le seul défaut que nous avons trouvé à la voiture côté performance concerne l’embrayage de sa transmission manuelle à 5 rapports dont la course est un peu plus longue que nous l’aurions voulu. Que ce soit lorsque l’on adopte une conduite sportive ou que l’on se retrouve dans le trafic, l’embrayage fini par énerver.

Réponse à la question : la voiture est performante oui, mais c’est dans les courbe que l’on s’amuse le plus.

Essai Routier Fiat 500 Turbo

Est-ce que la Fiat 500 Turbo 2013 est confortable?

En regardant la voiture de l’extérieur, l’on se permet immédiatement de douter du confort qu’elle puisse offrir sur une route dégradé. Le faible empattement et la minceur des pneus sont des signes précurseurs que la Fiat 500 Turbo 2013 brasse sur les routes dégradées. En réalité, la 500 Turbo n’est pas aussi inconfortable que l’on pourrait croire de prime abord.

En premier lieu, la voiture est très solide et n’émet aucun craquement aux passages des bosses et des trous. Sur l’autoroute, le silence de roulement surprend et ce n’est que lorsque l’on veut dépasser que le moteur se fait entendre, ce qui n’est pas si mal au fond puisque, tel que mentionné précédemment, la sonorité de la motorisation fait partie du charme de la voiture.

Cela étant dit, les sièges avant sont étroits et même s’ils ont la qualité de maintenir fermement le conducteur dans les courbes, ils peuvent finir par devenir inconfortables après plusieurs heures derrière le volant. De plus, la suspension est ferme et n’intervient pas pour aseptiser l’impact des défauts de la route.

Réponse à la question : la voiture est silencieuse et parait solide, mais les sièges et la suspension sont plus sport que confort.

Est-ce que la Fiat 500 Turbo 2013 est spacieuse?

Qu’en pensez-vous? Blague à part, la Fiat 500 Turbo est l’une des plus petites voitures actuellement vendues au Canada. Il ne faut donc pas s’attendre à bénéficier de beaucoup d’espace surtout sur la banquette arrière. Cette dernière sera en mesure d’accueillir de très jeunes enfants et encore, vous risquez d’en entendre parler si le trajet dure plus longtemps qu’une vingtaine de minutes. Par contre, le dégagement pour la tête aux places avant est suffisant même pour les plus de 6 pieds.

Le coffre offre quant à lui 269 litres d’espace de chargement avec la banquette en place. Il est également possible de baisser cette dernière afin d’obtenir un peu plus de 750 litres d’espace. En d’autres mots, avec tous les sièges en place, la Fiat 500 Turbo offre assez d’espace pour une petite épicerie tandis que les plus gros objets requièrent que l’on transforme la 500 en voiture coupée.

Réponse à la question : il ne faut pas compter sur elle pour les voyages familiaux, mais lorsque l’on est seul à bord elle offre un espace fonctionnel.

Essai Routier Fiat 500 Turbo

Est-ce que la Fiat 500 Turbo 2013 est économique?

Notre semaine d’essai s’est conclue par une consommation d’essence moyenne de 7.4 litres aux 100 kilomètres, et ce même si nous avons bien exploité les performances de la voiture. Le résultat est quand même appréciable, mais ceux et celles qui veulent par-dessus tout maximiser leur économie d’essence devraient opter pour la Fiat 500 non-turbo. Il faut aussi noter que l’essence super est recommandée pour le moteur turbo de cette Fiat, ce qui fait que chaque plein sera plus dispendieux.

Réponse à la question : compte tenu de ses performances, l’économie d’essence est intéressante.

Comment se comporte la Fiat 500 Turbo l’hiver?

Faible garde au sol? Oui. Traction avant? Oui. Faible empattement? Oui. Bref, il ne faut pas s’attendre à des miracles en conduite hivernale avec la Fiat 500 Turbo. Il faut opter pour d’excellents pneus d’hiver et s’y prendre trop le matin pour pelleter notre entrée si l’on ne veut pas rester prit. Par contre, la voiture est équipée d’un contrôle de stabilité et de la traction ce qui sera utile afin de prévenir des dérapages.

Réponse à la question : ce ne serait pas notre premier choix pour braver une tempète

Conclusion

La Fiat 500 Turbo 2013 nous a charmé par son agrément de conduite, son comportement routier sportif et les performances de son moteur turbocompressé. Il faut faire quelque concession au niveau du confort certes, mais la conduite de la nouvelle 500 Turbo n’est jamais désagréable. Il faut aussi apprendre à vivre avec un coffre restreint, mais encore une fois, l’on n’achète pas une 500 pour ses qualités pratiques. De plus, la 500 Turbo demeure assez économique malgré les performances de son moteur. Bref, cette nouvelle voiture urbaine représente ce qui manquait à la gamme 500 de Fiat.

[divider]

[review]

Images Fiat 500 Turbo 2013

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here