Les pires embouteillages de l’histoire automobile

Ceux et celles s’aventurant sur une base quotidienne sur l’autoroute 40 à la jonction avec l’autoroute 15 peuvent se vanter d’être des experts dans le domaine des embouteillages et de la congestion automobile. Néanmoins, la prochaine fois que vous roulerez devant l’usine Kraft à 7 km/h, vous pourrez vous réconforter en pensant aux pires embouteillages de l’histoire de l’automobile récemment répertoriés par la publication américaine Forbes.

Beijing, Chine – aout 2010

Sur l’autoroute Beijing-Tibet en aout 2010, la circulation était complètement arrêtée sur une distance de 100 kilomètres tandis que les conducteurs ont dû patienter près de 12 jours! La raison de l’embouteillage? Trop de voitures tout simplement.

Traffic
La congestion à Beijing

Bethel, New York – aout 1969

Plus de 500 000 personnes se sont rendues à Bethel au mois d’aout 1969 pour le plus célèbre spectacle de musique de l’histoire, Woodstock. Le résultat? Trois jours de congestion monstre. La majorité des conducteurs ont décidé de quitter leurs voitures afin de se rendre à pied sur les lieux de l’événement tandis que la majorité des musiciens ont dû prendre un hélicoptère.

Chicago, États-Unis – février 2011

Environ deux pieds de neige se sont abattus sur la ville de Chicago en pleine heure de pointe le 1er février 2011. Les automobilistes pris sur le Lake Shore Drive dans la tempête ont dû demeurer dans leur voiture près de 12 heures après que des accidents aient empêché toute circulation.

São Paulo, Brésil – juin 2009

Selon le magazine Time, un conducteur à São Paulo au Brésil passe en moyenne 4 heures dans les embouteillages tous les jours. La pire congestion a été enregistrée le 10 juin 2009 avec près de 200 kilomètres de congestion. En d’autres mots, près de ¼ des routes de la métropole brésilienne étaient arrêtées en raison du trafic.

Lyon-Paris, France – février 1980

Une combinaison de vacanciers qui revenaient vers la capitale française et d’une tempête de neige a créé un embouteillage monstre de plus de 160 kilomètres. C’est comme si le trafic sur le pont Champlain lundi matin s’étendait jusqu’à Sherbrooke.

Allemagne – avril 1990

La chute du mur de Berlin a permis à plusieurs familles de se retrouver. Lors de la fête de Pâques en avril 1990, plus de 18 millions d’automobilistes ont voulu faire le trajet entre les deux l’Allemagne de l’est et de l’ouest sur une route en mesure d’accueillir 500 000 voitures. Vous pouvez imaginer le résultat.

Alors, comme vous pouvez le constater, il y a pire que Montréal. Néanmoins, cela n’aidera pas les automobilistes devant se rendre au boulot demain matin à partir de la Rive-Sud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here