Essai Routier Audi Q5 2013 – Aimer veut dire accepter les défauts

Audi Q5

Il est peut-être arrivé tard à la danse, le Audi Q5 est rapidement devenu l’un des VUS compacts de luxe les plus populaires de sa catégorie. Il a certes quelques défauts, mais on l’apprécie pour son ensemble. Comme tout produit Audi, il offre un bon compromis entre performances et confort.

Les voitures Audi sont reconnues pour la qualité et le style de leur habitacle et l’Audi Q5 ne fait pas exception à cette règle. La finition et la qualité de construction de la console centrale et du tableau de bord est parfaite, les sièges sont beaux, confortables et maintiennent bien en place lorsque l’on pousse un peu la machine. La position de conduite idéale se trouve rapidement, peu importe notre taille.

Fidèle à la grande majorité des véhicules allemands de luxe, l’ergonomie est quelque peu erratique et il faut mettre du temps de côté pour bien étudier le manuel du propriétaire afin de comprendre les diverses commandes et fonctions du Q5. La majorité des contrôles principaux se trouvent au bas de la console centrale après le levier de la transmission. Cette configuration nous force à quitter la route des yeux quelques secondes ce qui devient agaçant et surtout nuit à la sécurité des passagers.

L’Audi Q5 2013 offre un intérieur quelque peu étriqué, surtout aux places arrière. L’espace pour les jambes des passagers de la banquette est décevant pour un véhicule de cette taille tandis que le coffre affiche une capacité de chargement nettement moindre que la majorité des rivales de l’Audi Q5.

En bref, nous adorons le style de l’habitacle de l’Audi Q5 2013, mais au quotidien, les dimensions restreintes du coffre et des places arrière en combinaison avec l’ergonomie de la console centrale nous ont rapidement fait déchanter.

Deux moteurs sont offerts au catalogue de l’Audi Q5 2013. Le premier, un moteur 2.0 litres de 211 chevaux s’accapare la majorité des ventes. Il offre des performances correctes sans plus tout en étant plus économique que la deuxième alternative, un moteur V6 3.0 litres de 272 chevaux. Même si ce dernier affiche moins de puissance que les moteurs les plus puissants du Volvo XC60, BMW X3 et Mercedes-Benz GLK, il offre des accélérations vives et des reprises assez puissantes pour vous coller à votre siège. Un moteur hybride figure également au sein de la gamme Q5, mais ce dernier sera examiné dans un autre essai routier.

La vraie raison d’acheter un Audi Q5 2013 est pour le comportement routier et la tenue de route qu’il procure. Peu de VUS compacts de luxe en offre autant à ce niveau et l’on ne s’est jamais tanné d’attaquer les courbes avec aplomb, conscient que la traction intégrale Quattro veillait à corriger nos excès de confiance. Au quotidien, le Q5 charme par sa solidité et la quiétude de son habitacle. Le silence de roulement n’est pas au niveau de Mercedes-Benz ou Lexus, mais ce n’est pas grave puisque le Q5 offre tout de même une expérience de conduite rassurante et apaisante.

Hiver

Aussi bien le dire dès le départ : aucun système à traction intégrale n’est aussi performant que le système Quattro de Audi. Peu importe les conditions routières, le Q5 reste coller à la route. Avec de bons pneus d’hiver, aucune tempête ne pourra vous empêcher de vous rendre au travail. À vous de décider maintenant si cela est un défaut ou une qualité!

Malgré son ergonomie déroutante et son manque d’espace intérieur, les qualités intrinsèques de l’Audi Q5 2013 font en sorte que nous avons adoré ce véhicule. Il offre un comportement routier qui nous pousse à faire des compromis et accepter ses défauts. Si vous êtes à la recherche d’un VUS compact de luxe, il vous faut essayer le Q5.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here